Découvrez l’interview de Kem LALOT, programmateur des Eurockéennes

ER / Lionel VADAM

Véritable homme de l’ombre des Eurockéennes, Kem LALOT est en charge d’une mission primordiale : créer toute la programmation du festival ! Déjà en 2022, nous l’avons retrouvé pour discuter sur ce sujet, mais le contexte était très particulier. Malheureusement, les Eurockéennes ont dû annuler les 2 premiers jours du festival à cause des intempéries. Mais lors de l’édition 2023 du festival, nous avons échangé avec Kem sur plusieurs sujets. D’ailleurs, notre récap des Eurockéennes est disponible, si vous souhaitez en savoir plus. Mais revenons ensemble sur cet entretien.

Maud Piccoli (@maudpcl)

Des concepts uniques : les « Eurocks Specials »

Aux Eurockéennes, il y a toujours eu des créations de concepts. Des rencontres entre groupes, un groupe qui joue avec un orchestre, un focus sur un genre de musique, une ville ou un pays en particulier, les possibilités sont multiples. Cette année, 5 projets originaux ont été proposés aux festivaliers :

  • BIGA*RANX & WOMAN HIFI : Biga a fait le show, et était suivi d’un sound system féminin orchestré par la DJane Supa Mana. Plusieurs chanteuses Reggae se sont passées le micro pour faire le show.
  • UNBLOCK PROJECT : Projet réalisé en co-production entre Les Eurockéennes de Belfort, la Compagnie 1 des SI et la Rodia (Salle de Musiques actuelles de Besançon). Lancé aux Eurockéennes, le show mêle danse contemporaine, scénographie, projections et musique live.
  • DRAGUE ME : Une dizaine d’artistes, DJ’s et MC, créatures drag, queer enchaînent les performances et réinventent les tubes intemporels à la sauce électronique.
  • WORLD OF SHATTA : Un dancehall jamaïcain à la sauce martiniquaise, beaucoup plus électronique et plus moderne. Une initiative des Eurocks et d’Aïda Bruyère, artiste plasticienne.
  • CAUCHEMAR À LA PLAGE : Une sorte de « carte blanche » à Vladimir Cauchemar, dans laquelle les Eurockéennes et l’artiste ont collaboré pour proposer une programmation inédite sur la scène de la Plage.

Mettre en avant les artistes de demain, les communautés pas assez éclairées par la lumière des projecteurs ou simplement montrer l’univers d’un artiste, tous ces concepts originaux poussent la programmation vers l’inattendu. De quoi être toujours surpris par la programmation du festival !

La place de la musique électronique aux Eurockéennes

Il est assez commun de voir un artiste ou un groupe revenir au sein du festival. Si des groupes comme Shaka Ponk sont habitués aux Eurockéennes, il en va de même pour la musique électronique. Cette année, Skrillex signait son retour en Franche-Comté, 9 ans plus tard. Plus récemment, c’est Vladimir Cauchemar, qui a réalisé plusieurs apparitions au festival, et au concept 100% électronique des Eurockéennes : la Résidence Secondaire. Pur hasard ? Véritable attirance pour l’artiste ? Nous l’avons questionné !

C’est quelqu’un qui est très volubile, qui touche à plusieurs styles. Il a une grosse culture musicale pop, électro et hip-hop, il fait beaucoup de remixes pour des rappeurs. C’est quelqu’un avec qui, humainement, on s’entend très bien […] c’est un personnage que j’aime beaucoup

Kem LALOT, programmateur des Eurockéennes de Belfort

Le programmateur encense également le producteur français pour toutes les idées débordantes qu’il a au fil du temps. C’est grâce à cela que ce concept est né « si facilement ». Chaque année, les Eurockéennes proposent un projet dédié à la musique électronique. Si cette année, il intégrait également de la pop et du rap, en 2022, nous avons eu « Eurotronik ». Lors de la journée du samedi, et dès minuit, toutes les scènes étaient 100% électronique jusqu’à la fermeture. Un autre exemple qui confirme la place importante de ce registre dans le festival.

La musique électronique sera toujours présente aux Eurockéennes, d’une manière ou d’une autre […] Il peut y avoir des focus sur une scène particulière à un moment donné pendant 3 ou 4 heures de temps. Est-ce qu’on refera une plage totalement électronique un jour ? Est-ce qu’on fera une fin de soirée, comme l’année dernière ? Je ne sais pas. On essaye de se réinventer tous les ans.

Kem LALOT, programmateur des Eurockéennes de Belfort

A ce jour, Kem ne pouvait nous confirmer le format du concept de 2024, étant donné que les équipes débriefent constamment du bon et mois bon d’une édition avant de passer à la suivante.

Comment construire la programmation des Eurockéennes ?

Au moment où nous avons discuté avec Kem, il nous a confié qu’une tête d’affiche était déjà confirmée pour l’édition 2024. Bien souvent, 6 mois avant une nouvelle édition, il est déjà à la recherche de nouveaux artistes à booker au festival. Par exemple, cette année, la programmation était complète vers mi-février, mais Kem prospectait déjà pour l’édition suivante. C’est un travail permanent pour rechercher les artistes de demain, mais également suivre les activités de ceux d’aujourd’hui.

Je suis un peu en décalé par rapport aux autres personnes des Eurockéennes, c’est à dire que j’ai entre 3 et 6 mois de différence dans mon travail !

Kem LALOT, programmateur des Eurockéennes de Belfort

Cela a été cité dans notre récap de cette édition 2023, mais une vraie sensation d’équité ressort quand on regarde cette programmation. C’est d’ailleurs ce que Kem nous a confirmé, en assurant que c’était un des objectifs majeurs du festival. Garder une équité dans les styles, faire attention à la parité, répartir cela sur la timetable pour ne pas avoir trop d’un genre ou d’un autre, ce sont des paramètres importants. Et parfois, une programmation horaire se construit également en fonction de l’artiste ou du groupe. C’est à dire qu’il faut aussi être vigilant aux endroits et aux temps de voyages nécessaire pour l’arrivée et le départ du site. Et oui, être programmateur, c’est penser à toutes ces petites choses que l’on aurait pas imaginé !

Affiche de l’édition de 2006 des Eurockéennes de Belfort

L’évolution des cachets des artistes

Un fait malheureusement irrémédiable : tous les prix s’envolent aujourd’hui. Est-ce que la crise sanitaire en est la cause ? Pas uniquement. Le sujet a été évoqué avec Kem, qui nous a assuré que le phénomène commençait déjà avant la pandémie mondiale.

On a encore un bel avantage sur le festival, c’est qu’il est né en 1989, donc il est bien renommé, bien connu des agents, des manageurs et des groupes. Il est également situé dans un endroit stratégique, pas très loin de la Suisse, de l’Allemagne, de la Belgique : une sorte de carrefour européen pour les grandes tournées. Au final, l’arrêt aux Eurockéennes peut paraître intéressant !

Kem LALOT, programmateur des Eurockéennes de Belfort

Autre fait : les cachets des têtes d’affiches féminines sont très élevés. Vous vous doutez que tout le monde n’est pas en capacité de programmer Beyoncé, mais la situation devient tout de même compliquée pour satisfaire tout le monde.

La Résidence Secondaire : un projet durable ?

Bonne nouvelle pour les fans du concept 100% électronique des Eurockéennes : il reviendra très bientôt. Cette année, les équipes du festival ont été ralenties à cause de toutes les choses à gérer au sujet des annulations de 2022. Mais pour la suite des aventures, la Résidence Secondaire reviendra. Le souhait est même de proposer plusieurs éditions par an, entre 2 et 3, toujours au même endroit. Voilà une bonne nouvelle !

Nous tenons à remercier une nouvelle fois Kem pour cet échange très intéressant sur un métier passionnant et si important pour les événements musicaux.

Votre franc-comtois favori. Heureux de partager avec vous cette passion pour la musique électronique, que ce soit ici ou ailleurs !