Le Sénat autorise le port d’arme aux policiers en civil dans les clubs et festivals

Jeudi dernier s’est déroulée la séance sénatoriale sur le vote de la Loi Sécurité Globale, à savoir le même texte voté à l’Assemblée Nationale, quelques mois plus tôt. Globalement accepté dans sa totalité, le texte comporte moult articles qualifiés de liberticides, concernant par exemple la surveillance par drone des manifestations, le floutage des visages de policiers, ou encore la porte ouverte à la reconnaissance faciale.

Celui qui nous intéresse présentement est le numéro 25 (on vous en avait déjà parlé ici, dans cet article), qui permet aux policiers en civil de rentrer dans des ERP (Etablissements Recevant du Public) en étant armé. Ces lieux comprennent donc les clubs, les bars et les festivals. Un appel avait été lancé par plusieurs organismes (dont nos indispensables consœurs et confrères de Technopol) afin de rejeter cette disposition, ainsi que la loi toute entière. Le groupe Ecologie, Solidarité et Territoires du Sénat a pris position aux côtés des « organisateurs de festivals musicaux » avec la voix de Guy Bennaroche :

Le texte est malgré tout passé sans presque aucun changement. A moins d’un sursaut et d’une censure du texte de la part du Conseil Constitutionnel, les ERP, dont les festivals, devront alors mettre en place une sécurité qui sera capable de confirmer la crédibilité et la validité d’une carte de police afin de ne pas se retrouver avec des gens mal intentionnés munis de cartes falsifiées, d’un Glock 18 et d’un brassard de police acheté sur Amazon. On souhaite bonne chance par avance à tous les responsables, organisateurs et organisatrices français…

Scorch
Responsable Techno & Production