La Swedish House Mafia citée dans les Pandora Papers, une nouvelle affaire d’évasion fiscale planétaire

Nouvelle onde de choc dans le milieu de haute finance internationale, les Pandora Papers se révèlent être plus massifs encore que les Panama et les Paradise Papers. Ces affaires d’évasion fiscale à grande échelle se révélant être le fait de multinationales, de chefs d’Etat et de hauts responsables politiques. Et parmi les grands noms d’évadés fiscaux figurant dans les Pandora Papers, nous retrouvons … la Swedish House Mafia ! Un article très bien détaillé, provenant d’un média rattaché à l’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ), ensemble de plus de 150 cellules d’investigations internationales rapporte alors les faits. Ce média, SVT Nyheter, rapporte alors que le trio suédois, qu’on ne présente plus, a monté une société offshore dans les Îles Vierges britanniques (déclaré « paradis fiscal » en 2014) avec l’aide d’un conseilleur en gestion du patrimoine basé en Suisse, le tout prouvé par un échange de mails et documents.

Après avoir fondé SHM Holdings LTD en 2009, initialement nommé « Swedish House Mafia LTD » mais refusé, mettre « Mafia » dans un nom d’entreprise n’étant pas très corporate, le média suédois nous informe que la holding permet aller d’héberger les droits de propriété intellectuelle de leurs morceaux et droits d’auteurs. Les impôts de ce territoire s’élève à « 8 % après une déduction de base de 10 000 $« . Dit autrement, l’argent récolté par les revenus du droit d’auteur, diffusions radio, ventes des titres, etc … n’est jamais passé par le fisc suédois mais par le fisc de ce territoire, absolument dérisoire face aux 30% minimum de leur pays d’origine. Finalement, même si SHM Holdings LTD se retrouve caché par une autre société nommée Marsham LLC, le conseiller suisse révèle en 2017 les noms des trois bénéficiaires sur demande des autorités des Îles Vierges, à savoir Axwell, Ingrosso et Angello.

Bien que les sommes en jeu sont minimes comparées aux noms et montants colossaux qui figurent dans ce leak massif, cela fait bizarre de voir des noms d’artistes aussi prestigieux que la Swedish House Mafia, légendes vivantes de notre petit monde électro, à côté de grosses sociétés dans un fichier dénonçant une évasion fiscale planétaire qui s’élève à plus de 11 300 milliards de dollars …

Scorch
Responsable Techno & Production