Les clubs anglais rouvrent sans restriction… jusqu’en septembre

Freedom ! Pour les clubs comme pour toute la vie en général en Angleterre, les restrictions sont désormais officiellement levées. Plus de masque et pas de test ou de pass requis à l’entrée des dancefloors. Naturellement, de nombreuses boîtes de nuit ont donc ouvert grand leurs portes, à Londres notamment – une première depuis mars 2020. Toutefois, même si les anglais ont eu le privilège de redécouvrir sans entrave les festivités nocturnes, la réalité n’est (hélas) pas totalement rose.

D’abord, parce que le nombre de cas positif au COVID reste important en Angleterre et surtout sur une pente ascendante en dépit, pour le moment, de la vaccination. Par ailleurs, certains clubs maintiennent toutefois une politique d’entrée qui peut inclure le fait de disposer d’un pass sanitaire. Cela semble assez logique pour des raisons sanitaires mais aussi pour des questions d’image : la découverte de cas contacts dans les clubs fait en général mauvaise presse. Enfin, en septembre, les anglais devront obligatoirement avoir été doublement vacciné (2 doses) pour rentrer dans les clubs. Une réouverture sans restriction qui n’est par conséquent que temporaire et qui a été critiquée par la profession.

Les 17 derniers mois ont été assez dur, beaucoup de boîtes ont fermées. Celles qui ont survécu sont maintenant écrasées sous le poids des dettes et espèrent ardemment rester ouvertes. Il leur faudra des années pour retrouver leur stabilité financière.

La fin d’un climat d’incertitude amène beaucoup de soulagement . Toutefois, il est difficile de ne pas avoir dans un coin de la tête une recrudescence du virus cet hiver (…) qui ferait une nouvelle fois des clubs les boucs-émissaires.

Michael Krill, président de la NTIA (Night Time Industries Association), un syndicat de clubs en Angleterre
Electron
Responsable House & Top Démo