Justin Bieber mis en demeure par les avocats de Justice pour la cover de son nouvel album

C’en est trop pour Justice. Après les affaires relatives à la paternité de propriété intellectuelle entourant les logos et le merchandising du duo français, le management de Justice en a eu assez de la reprise par la popstar canadienne de leurs codes graphiques. Ceci alors que Justin Bieber doit sortir son nouvel album intitulé … Justice, le 19 mars prochain.

Si Ed Banger a ri jaune lorsque la cover de Bieber a été révélée, le management de Justice a décidé qu’il était temps de passer aux choses sérieuses. Ainsi, nous apprenons que l’avocat et le management du duo ont envoyé une lettre commune de mise en demeure afin que l’artiste n’utilise plus le mot « Justice », ni la « Croix », logo déposé auprès de l’INPI en France ainsi qu’au niveau européen.

Votre usage de la Croix est illégal (…) et susceptible d’induire en erreur les consommateurs

Lettre commune de l’avocat de Justice et leur management

Si le management de Bieber a tenté de joindre le designer du logo en mai 2020 (So Me, de chez Ed Banger) via le management de Justice, les premiers n’ont plus donné suite aux échanges. Depuis, le merchandising est sorti, révélant de troublantes ressemblances avec le logo Croix, l’affiche de IRIS : A Space Opera… autant d’indices qui révèlent l’utilisation indue par le management du canadien d’une charte graphique pourtant protégée au niveau français et international.

Dès lors, la lettre protégeant les intérêts de Justice ne fait plus aucun état d’âme :

Vu votre utilisation illégale de la marque, vous êtes désormais sujet à toute action auprès d’une juridiction, ainsi qu’à la condamnation à des dommages-intérêts (fondés sur la responsabilité civile délictuelle, ndlr) en vue d’une indemnisation.

L’histoire ne s’est donc pas arrêté à une ressemblance troublante, pour devenir une affaire possiblement portable devant la justice. Ironie du sort, vu les parties impliquées. Encore une fois : affaire à suivre !

Amine
Responsable Tech House. Aficionado de grooves endiablés et de douceur mélodique. DJ à mes heures perdues, un set ou stream tourne toujours pendant ma journée.