Une soirée Tech House & Bass House va s’installer à Rennes

Sam Collins (première date en France au WE ARE UNCOMMON)

UNCOMMON, jeune label Rennais à dimension internationale axé Tech House et Bass House se lance dans l’évènementiel pour 2024 ! Un gros step pour ce label qui a fêté ses 2 ans et qui offre aujourd’hui un soutien passionné aux artistes qui rejoignent l’aventure. Aujourd’hui, la structure regroupe une cinquantaine d’artistes français et internationaux et cumule plus de 35 millions d’écoutes sur l’ensemble des sorties, toutes plateformes confondues.

Par le passé, UNCOMMON avait déjà pu organiser quelques petits évènements intimistes à l’instar d’un format Open Air l’été dernier ou encore des UNCOMMON Sessions qui s’apparentent à un format de type ‘Boiler Room’, diffusées sur Youtube, et permettent de mettre en avant les artistes du label.

SQWAD au programme de la soirée UNCOMMON

Mais le véritable baptême du feu pour l’équipe UNCOMMON se fera bel et bien le 3 février 2024 à la Glaz Arena de Cesson-Sévigné à côté de Rennes. Une soirée qui s’annonce intense avec une programmation Tech House et Bass House, de 21h à 05h le lendemain. Au programme vous retrouverez Pokeyz, SQWAD, Kenty Clide (notamment supporté par Tchami, Malaa ou encore Habstrakt), Sam Collins, Acina, SUBSHIFT ou encore Umbree (qui a d’ores et déjà pu se produire sur les scènes des Plages Electroniques ou du Delta Festival) et Nessø, jeune producteur originaire de Bruxelles qui a déjà eu l’occasion de sortir des titres sur Confession, label de Tchami.

Une programmation des plus alléchantes, allant de la Tech House à la Bass House en passant par la G-House notamment popularisée par Malaa. Une line up qui fait la part belle aux jeunes talents et qui promet une soirée mémorable !

Billetterie

Ambassadeur Guettapen dans l'Ouest de la France, retrouvez moi en club à Nantes ou à Paris et en festival au travers de l'Europe. Amateur de douceur mélodique et de kick techno, je garde un amour inconditionnel pour les rares pépites électro house qui pointent encore le bout de leur nez.