Asdek démontre une nouvelle fois son éclectisme avec ‘The Lost Tape pt.2’

Wozniak

Dans la liste des producteurs français sous-côtés à notre goût, Asdek trône en bonne place dans le haut du classement. Membre éminent du projet Contrebande avec Habstrakt et Basstrick, le montpelliérain est reconnu pou ses grosses productions Bass House évidemment, on pense notamment cette année aux bombes ‘Switchin‘ et ‘Es Isso‘. Ses fans les plus assidus le savent, mais le grand public lui connait peut-être moins sa facilité déconcertante à jongler entre les styles avec une qualité de production toujours irréprochable. Son projet ‘The Lost Tape‘ lancé avec le premier volet il y a un an en est la plus belle démonstration. Le premier volet était une collection de vieux titres de sa part, sans limites de genres. Pour ce volume 2, édition « Rue Monge », Asdek présente une série de tracks toujours aussi éclectiques, produites en partie grâce à l’inspiration du confinement, en partie datant de plusieurs années encore.

Ma seconde passion après l’écriture de musique, c’est la recherche de nouveaux sons. Pas de façon globale comme on peut le faire lors de recherches scientifiques ou d’astuces techniques, mais d’une manière très personnelle : j’aime voir comment mon cerveau va transposer telle émotion ou telle sensation en musique. Si vous voulez ressentir l’expérience complète comme je l’ai imaginée en produisant cette tape, prenez 30 minutes de votre journée et choisissez un endroit où vous vous sentez bien. Ça peut être chez vous, votre balcon en admirant la ville, votre bain. Dans tous les cas, appuyez sur play et essayez d’écouter ça d’une traite. Je vous aime, j’espère que vous apprécierez ce voyage.

Asdek

Comme le dit lui-même Asdek, la tape est à écouter d’une traite pour profiter pleinement du voyage. Tantôt en terrain connu comme sur ‘wtf‘, clairement Bass House, il nous emmène parfois très loin dans des ambiances qui colleraient parfaitement sur des BO de films (‘submarine interlude‘). On passe par des productions très disco/funk au groove certain (‘control‘), des tracks techno clairement bien plus sombres (‘untitled‘), des morceaux totalement planants à des années lumières des standards électro de la scène EDM (‘seoul‘)… Le spectre est tellement large ! Voilà le genre de projets que l’on aime voir, car ils démontrent une vraie passion pour la musique. Un projet où l’artiste s’exprimer à fond et librement, sans penser une seule seconde au succès commercial que le projet pourrait avoir derrière. Une masterpiece à déguster d’urgence.

Free Download

Photo Crédit : Valou_c

Bulbi
Responsable Interviews