News : L’Ultra Miami attaque en justice l’entreprise qui monte ses scènes, lui demandant 800000$

Ultra Miami se retrouve de nouveau dans les eaux tumultueuses des déboires financiers. Rappelez-vous, le festival s’est retrouvé annulé le 6 Mars dernier, moins de 3 semaines avant l’ouverture des portes, alors que la construction des scènes devait tout juste commencer, le matériel commençant à arriver sur place.

Ultra a donc versé une caution de 800,000$ au prestataire AG Production Services Inc, soit la moitié des frais requis. Le festival a donc demandé un remboursement pour cause de « Force Majeure », ce qui d’après le contrat, justifie un remboursement sans pénalités.

AG Events conteste ce remboursement, précisant que le montant n’est plus d’actualité, car dépensé dans la location d’équipement, les salaires, le frêt, les transports et hébergements. Les organisateurs du festival ne l’entendent pas de cette manière, précisant que les frais de transports et hébergements n’ont pas lieu d’être puisque l’équipe de production ne s’est jamais rendue sur place. Ultra Miami poursuit donc en justice AG Events pour rupture de contrat et enrichissement abusif.

On apprend d’ailleurs via les documents, que la Resistance Megastructure, coûte à elle seule 480,000$, ajoutant à ça 350,000$ d’équipement lumières et video. Pour les écrans et lumières de la Mainstage, c’est un montant de 441,000$, et 300,000$ pour la WorldWide stage.

Ultra Taiwan n’était donc qu’une brève lueur d’espoir dans une année toujours plus sombre pour les organisateurs du mastodonte Ultra !

Source

Sabotage
Directeur artistique et responsable Hardstyle