News : La mort d’Erick Morillo jugée accidentelle après son autopsie

Nous apprenions le 1er septembre dernier le décès de l’un des piliers et pionniers de la scène électronique, le DJ Erick Morillo. Le boss de Subliminal Records s’éteignait alors dans des circonstances à l’époque floues, que beaucoup associaient à ses déboires judiciaires. C’est près d’un mois et demi après sa mort que paraît le rapport d’autopsie du corps du DJ américano-colombien, lequel renferme quelques clés de compréhension autour de sa mort, aux portes de la cinquantaine.

Ainsi, le premier rapport officiel (mais encore temporaire) d’autopsie et de toxicologie (obtenu par le journal US Miami New Times et que vous pouvez lire ici, pour les anglophones et anglophiles) indique que la cause de la mort d’Erick Morillo relèverait d’une overdose accidentelle, issue de la combinaison de plusieurs drogues (ketamine, en quantité très élevée; cocaine et MDMA). Plus de détails parviendront dès que sortira le rapport définitif d’autopsie, mais les légistes concluent donc pour l’instant à une mort accidentelle, ce qui écarte les autres pistes jusqu’à preuve du contraire.

Ainsi, un peu de lumière est faite sur cette sordide affaire, dont les zones d’ombre demeurent cependant nombreuses.

Amine
Responsable Tech-house