Autorisé par le gouvernement, le premier festival ‘Covid friendly’ se prépare aux Pays-Bas

Le Frontier Festival : c’est le nom du premier festival au monde obtenant l’accord d’un gouvernement pour son organisation. Ayant lieu aux Pays-Bas, se sera également la première édition du festival, dont la programmation sera axée sur le hip-hop et la techno. La date et le lieu de l’événement ne sont pas encore fixés, mais l’organisation Frontier Events annonce qu’il n’y a aucun doute à avoir quant à sa tenue, car ce festival néerlandais à bel et bien obtenu un permis.

En préparation depuis l’été passé, tout a été mûrement réfléchi pour respecter au maximum les gestes barrières durant tout l’événement : paiement sans contact via l’application mobile, scènes seulement extérieures, toilettes spacieuses, gratuites et nettoyées très régulièrement, affichage des temps d’attente dans les bars et les toilettes, les billets d’entrée ne sont validés qu’après qu’un visiteur ai soumis un certificat de vaccination ou un résultat de test négatif (il en est de même pour tous les membres du personnel ainsi que tous les artistes accompagnés de leurs équipes).

Cependant, ne vous réjouissez pas trop vite, et ne commencez pas à imaginer vous retrouver dans les contrées Hollandaises dès la mise en vente des billets. Le président de la société, Ibo Örgüt, a déclaré :

Frontier sera un festival à petite échelle avec des visiteurs qui viennent de la région. Nous avons pris en compte toutes les mesures qui peuvent s’appliquer et nous sommes convaincus que nous pouvons organiser un festival en toute sécurité de cette manière.

 Ibo Örgüt, président de Frontier Events

Cette annonce du président n’est pas surprenante, étant donné que plusieurs événements tests ont déjà eu lieu au sein du pays. La réflexion des organisateurs du festival est donc simple : assurer le bon fonctionnement d’un petit événement plutôt que tenter de prendre un risque avec trop de festivaliers.

Il est d’ailleurs visible sur ce post instagram un des bureaux de Frontier Events, et on peut (difficilement) apercevoir sur l’écran TV des informations concernant la santé des festivaliers. L’application du festival sera donc un outil primordial pour gérer au mieux la sécurité de toutes les personnes qui seront sur place.

Nous voulons tous en savoir plus, et nous souhaiterions également assister à cet événement, mais visiblement, il va encore falloir être patient… Gardons espoir !