Diplo accusé de revenge porn

C’est une histoire que le producteur américain aurait aimé ne pas voir déballer sur le devant de la scène. Un rapport a été enregistré auprès du département de police de Los Angeles en août dernier par une femme accusant le DJ d’avoir distribué des photographies d’elle nue à une autre personne pour se venger, rapporte Pitchfork. Le dossier est en cours d’examen.

La femme impliquée, une californienne, est dans une bataille juridique avec l’artiste depuis 2020. L’avocat de Diplo a déclaré que le rapport faisait partie d’une « campagne de diffamation en cours contre » le musicien. Elle avait précédemment affirmé que Diplo (de son vrai nom Thomas Wesley Pentz) avait enregistré et distribué des vidéos sexuellement explicites d’elle sans sa permission, mais qu’il lui avait également sciemment transmis une IST. Diplo avait nié ces premières allégations dans une publication sur Instagram en octobre 2021.

Elle était une de mes fans obsédées. Et après avoir abandonné tout contact avec elle, il semble que son seul but dans la vie a été de perturber mon travail, mon entreprise, moi et mes amis proches, et d’attaquer et menacer ma famille.

Diplo sur Instagram

En janvier 2021, Diplo et la femme impliquée ont signé un accord de double injonction pour ne pas se dénigrer, selon Pitchfork . Depuis, tous deux ont intenté des poursuites concurrentes : Diplo a accusé la femme de traque, d’intrusion et de distribution de documents privés en avril 2021. Elle a allégué des agressions sexuelles, des violences de genre et bien plus encore contre le producteur dans une plainte déposée en juin 2021. On sait également que le procès qui oppose les deux parties aura lieu en avril 2024.

Rappelons qu’une autre femme avait intenté une action en justice contre Diplo en juillet 2021, affirmant que lors d’une afterparty, il l’avait invitée dans sa chambre et lui avait dit qu’elle ne pouvait pas partir sans lui accorder des faveurs sexuelles. Une semaine plus tard, elle avait retiré sa plainte.