Interview : Junior Sanchez rafraîchit ‘Be With U’ avec une version 2.0 et se livre à ce propos

Junior Sanchez. Ce nom rappellera de glorieux souvenirs à bon nombre d’entre nous, mais laissera les plus jeunes d’entre vous sur le carreau. Si ce patronyme ne vous dit rien, c’est l’heure de la leçon, car l’Américain est un poids lourd parmi les poids lourds, présent sur la scène depuis plus de 25 ans. Et c’est l’intéressé lui-même qui vous la prodiguera ! Nous avons, en effet, eu l’occasion de nous entretenir un peu avec lui à l’occasion de la sortie de la nouvelle itération de l’un de ses classiques, ‘Be With U 2.0’, en featuring avec la magnifique voix de Dajae.

________________________________________

Guettapen – Hola Junior Sanchez, pourrais-tu te présenter à nos fans français ? Comment leur décrirais-tu ta musique?

Junior Sanchez (JS) – Mon nom est Junior Sanchez. Je suis producteur, DJ, et remixeur depuis 1994. J’ai sorti mon premier single lorsque j’étais en deuxième année de lycée. Musicalement, je décrirais mon style comme étant axé Chicago House, avec un supplément de French Touch. La French Touch a été inspirée par les sonorités de Chicago et New York. J’imagine donc que si on considère les Daft Punk comme nos enseignants à ce niveau, alors nous faisons tous partie d’un tout, d’un ensemble cohérent.

G – Comment as-tu utilisé ton temps durant les premiers temps de crise sanitaire ? Comment tu te sentais à ce moment ?

JS – Cette période était nouvelle et intimidante. Je ne savais pas ce qu’il allait se passer durant cette période. Au-delà de celle-ci, beaucoup d’injustice sociale existait, surtout aux Etats-Unis, donc ça m’a plongé dans une sorte de boucle infernale. De surcroît, beaucoup de choses me sont arrivées à titre personnel. La musique a été ma seule source de réconfort, mon échappatoire, et j’en avais grandement besoin. La musique est l’art qui fait le mieux ressentir ce qu’est la liberté.


G – Si tu devais donner un conseil aux jeunes producteurs, quel serait-il ?

JS – Travaillez vos créations le plus possible, et développez votre créativité. Trouvez votre son, ou, comme j’aime le dire, votre « empreinte musicale/sonore » (sic). Quelque chose qui vous identifie immédiatement. Cela peut être une technique de production applicable à l’ensemble de votre travail, mais qui, in fine, est une touche indissociable de vous.

G – As-tu déjà fait face au syndrome de la page blanche ?

JS – Oh oui, beaucoup plus que les gens ne le pensent. Quand ça m’arrive, je m’éloigne de la musique et je ne force rien. Rien ne sert de forcer la créativité : en mon sens, ce n’est pas comme ça qu’art se fait.

G – As-tu déjà voulu produire de la musique pour un autre monde que celui de la Dance Music (cinéma, comédies musicales) ?

JS – Absolument. Faire de la musique de films ou diriger des BO de films … c’est un projet que j’aimerais réaliser.

G – Parlons de Be With U 2.0, en featuring avec Dajae. Quand as-tu eu l’idée de remettre au goût du jour l’un de tes classiques ? Sentais-tu qu’il était temps que la jeune garde connaisse ce morceau, même dans une mouture moderne.

JS – C’est absolument ça. A vrai dire, beaucoup de gens m’ont demandé de ressortir le son à travers les années. J’ai donc senti qu’il était temps de faire redécouvrir ce morceau à la nouvelle génération. Le morceau original date de 1999. Dès lors, assez de temps est passé pour pouvoir proposer cela, et ne pas garder cette nouvelle version pour moi-même.

G – Tu fais partie, avec DJ Sneak et Roger Sanchez, des S-Men. Nous n’avons pas eu de nouvelles de votre supergroupe depuis Samba do Noite, qui date d’Avril 2020. Avez-vous prévu quelque chose de nouveau pour ce projet ?

JS – Oui ! On a planifié de sortir pas mal de musique. On a chacun nos emplois du temps ainsi que nos carrières solo, et tout ce que cela implique. Mais il y a pas mal de production des S-Men dans le pipe, alors restez alertes …

G – On a remarqué que tu avais de nombreux alias, et que tu as produit avec des légendes du milieu, comme Armand Van Helden, et Daft Punk. Préfères-tu bosser en groupe ou en solo ?

JS – J’adore collaborer. Le fait de combiner les idées et les esprits avec d’autres personnes… travailler en solo, c’est bien aussi, mais travailler en groupe stimule la créativité de tous. Cela donne de nouvelles idées. Et ça, ça n’a pas de prix.

G – Parlant de ça, tu viens de lancer KULTUR, un label avec le producteur/DJ Demuir. Quelle visée avez-vous avec cette structure ?

JS – On a créé ce label pour exprimer notre avis quant à ce dont a besoin la scène actuellement. A savoir, un focus sur la vraie House et la Techno, dans leurs formes les plus pures. Celles composées avec le coeur et l’esprit. Nos soirées mettront en avant tous les DJs qui sortent de la musique en ce sens. Nous ne nous mettons aucune limite, et n’obéissons à aucun biais. Parallèlement, nous continuons à assurer des talks et à participer à des conférences avec d’autres personnalités du milieu, afin de parler culture et que les générations futures comprennent l’histoire de la culture musicale underground. Ceci afin que celle-ci ne soit jamais effacée ou changée en raison des vautours qui sévissent actuellement. On veut éviter que la vérité soit noyée par eux.

G – Quelles sont tes autres activités, à part la production et le DJing?

JS – Passer du temps avec ma famille et ceux que j’aime. Je suis féru d’art et de cinéma. Je fais du football, je bouquine, et la cuisine est également une de mes passions.

G – Enfin, peux-tu nous raconter une anecdote à propos de ta vie de DJ ?

JS- Alors, il y en beaucoup … mais en 1997, avec les S-Men, notre premier show était au Tribal Gathering de Londres. On faisait la première partie de Kraftwerk. Au moment de leur show, j’ai voulu les filmer avec ma caméra. Quelqu’un de leur staff de tournée est arrivé et a pris ma Sony Handycam, et je ne l’ai plus revue … jusqu’à ce que j’arrive chez moi. J’ai reçu un jour un colis par courrier. C’était un coffret Kraftwerk, avec un T-shirt en supplément et … ma cassette vidéo. Démagnétisée. Haha, c’était un peu fou … !
________________________________________

Be With U 2.0 reprend l’essentiel du morceau originel de 1999, avec encore une fois cette sublime voix qu’est celle de Dajae, que l’on retrouve souvent sur des tracks House de cet acabit (chez Green Velvet, par exemple), le tout soutenu par une basse ultra groovy et quelques petites notes de saxo pour compléter le track et lui insuffler ce qu’il faut de caractère soul. Pour couronner le tout, ce morceau sera suivi, dans l’année, de remixes de la part de mastodontes comme Dance System et Yolanda Be Cool.

Plus qu’une nouvelle sortie, il s’agit là d’une nouvelle chance de découvrir le monument qu’est Junior Sanchez, au travers de l’un de ses morceaux, remis au goût du jour.


Junior Sanchez – Be With U 2.0 (ft. Dajae) est disponible via Club Sweat.

Beatport

Amine
Responsable Tech House. Aficionado de grooves endiablés et de douceur mélodique. DJ à mes heures perdues, un set ou stream tourne toujours pendant ma journée.