W&W redorent le blason de l’Eurodance avec ‘Gold’

« Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre » disait le bon vieux Charles. Eurodance, l’an 2000 et Aznavour, est-ce un Kamoulox? Détrompez-vous, ici on vous parle du nouveau titre des W&W !

Que les mauvais langues se taisent, votre humble serviteur porte des gants en soie lorsqu’il s’agit de disserter sur un sujet tel que l’Eurodance. Le duo hollandais n’en est pas à sa première aventure dans le domaine, penchant parfois serieusement vers le courant « Hands Up », popularisé par Cascada dans le milieu des années 2000. Cette fois, « Gold » s’en va explorer L’Euro/ItaloDance du début de siècle; Piano Korg M1, basse offbeat, vocoder, mélodie ultra-catchy, tout y est, poussant le vice jusqu’aux 135 BPM signature du style.

Difficile d’écouter le morceau sans penser à Eiffel65, Gigi D’Agostino, Prezioso & Marvin, j’en passe et des meilleurs. Force est de constater que les recettes les plus simples sont souvent les meilleures, « Gold » s’écoute en boucle. Les vipères critiqueront l’indolence du titre et la naïveté des textes, mais elles ne feront que se heurter au miroir de leur ignorance ! L’Eurodance, et « Gold » en est l’exemple, n’est ni plus ni moins qu’une friandise que l’on dévore sans fin, souvent à l’abri des regards. Puisse ce péché être de nouveau apprécié au grand jour, grace à des titres comme ceux de W&W !

Sabotage
Directeur artistique et responsable Hardstyle