Récap : Retour sur notre expérience à New Horizons 2019

Le week-end dernier, il y avait du choix du côté des festivals européens : Mysteryland, Creamfields mais également New Horizons. Le récent festival (seulement sa 3ème édition) allemand est désormais devenu un événement incontournable de cette fin d’été; retour complet sur notre expérience !

La programmation

La programmation est incontestablement l’un des plus gros atouts de New Horizons. Dès sa première édition en 2017, le festival s’est démarqué de ses concurrents par un line-up qualitatif, original et varié. Quelques headliners (Martin Garrix, Timmy Trumpet ou encore Vini Vici) mais surtout, beaucoup de noms plus pointus à l’instar d’Ekali, K?D, Eptic, Rétrovision ou encore CID. À noter également, quelques shows rares en Europe : Project One (le duo hardstyle composé de Wildstylez et Headhunterz), Major Lazer ou encore Rezz, qui se produisait pour la toute première fois en Allemagne. New Horizons prend des risques à proposer une programmation moins « mainstream » que d’autres festivals, mais cette audace lui permet de se démarquer, dans un milieu de plus en plus concurrentiel ! Au total, c’est près de 160 DJs de tout style qui se sont produits durant le week-end.

Le lieu / les scènes

Le festival se déroule sur le célèbre circuit automobile du Nürburgring dans la ville de Nürburg (à environ 1h30 de la frontière française, côté Lorraine). Toute la ville respire automobile, donnant ainsi une ambiance toute particulière à cet environnement. Vous pourrez d’ailleurs avoir la chance de voir les pilotes s’entrainer à proximité du camping du festival.

Cette année, il y avait 5 scènes dans le festival (contre 7 lors de la première édition) : la Mainstage, une scène hardstyle, une scène bass (by Blacklist), une scène house et une scène « live » sur le thème du cirque. Bien que le nombre de scènes soit limité, nous n’avions pas l’impression de tourner en rond.

Seule la Mainstage a été redesignée cette année, mais quel changement ! New Horizons a voulu innover en proposant cette année une Mainstage à 360 degrés… oui oui, vous avez bien entendu ! Sur le thème du Royaume du feu, la Mainstage représentait un château fort et la foule était entourée par les remparts de celui-ci… Un concept original qui a fait son effet ! Un redesign de la scène Blacklist ou encore de la Factory serait toutefois appréciable lors de la prochaine édition. Enfin, le retrait de la scène trance (présente en 2017 et 2018) reste inexpliquée et est regrettable à notre sens… peut-être de retour en 2020 ?

L’ambiance / le public

Toutes les personnes qui ont déjà fait un festival en Allemagne vous le diront : l’ambiance y est toujours survoltée ! Malgré le fait qu’à la Mainstage l’ambiance n’était pas toujours explosive (mais bon, cela est commun à toutes les Mainstages de tous les festivals), sur les stages annexes, l’ambiance était différente. Bien que ces scènes secondaires n’étaient malheureusement pas très remplies, l’atmosphère régnante était dingue ! De ce fait, il y avait une ambiance plutôt intimiste, créée par la proximité avec les DJs.

Nous avons passé la majeure partie de notre festival sur la scène Blacklist et clairement, sur certains sets, nous retrouvions l’ambiance si singulière des soirées Blacklist au Bootshaus. Sur cette même scène, beaucoup de t-shirt, drapeaux ou casquettes Blacklist, les « Blacklist soldiers » répondant toujours présents !

Vous l’aurez compris, l’ambiance à New Horizons est à notre sens excellente, encore plus sur les « petites » scènes.

L’organisation

Point clé d’une festival réussi : son organisation. Celle de New Horizons n’a pas grand chose à se reprocher il faut l’avouer. Le fait que le festival ne soit pas bondé (80 000 personnes sur 3 jours, contre 200 000 à Tomorrowland à titre de comparaison) a rendu toute l’organisation fluide : du parking, aux toilettes, en passant par les stands de nourritures. Les stands de boissons et de nourritures étaient nombreux, de ce fait, nous n’attendions jamais plus de deux minutes. De plus, la nourriture était bonne et diversifiée (mention spéciale aux fameuses Spätzles alsaciennes !). Point important à souligner : le festival est enfin passé au système cashless, mais il est toujours possible de payer directement avec sa carte Mastercart qui octroie 1€ de réduction sur chaque consommation.

Outre cette bonne organisation, de nombreuses activités sont proposées dans l’enceinte du festival : une silence discothèque, une salle de karaoké (toujours remplie) ou des auto-tamponneuses : ambiance garantie dans tous ces lieux !

Si nous devions émettre un petit bémol, c’est bien la qualité du son sur la Mainstage. Le fait d’avoir fait une Mainstage à 360 degrés était une excellente idée mais le son n’y était pas très bon… Point à revoir donc lors de l’édition 2020.

Le set coup du cœur du week-end

Si nous devions retenir le set qui nous a le plus marqué durant ce week-end, c’est incontestablement le jeune K?D. Celui-ci mixait le dernier jour sur la scène Blacklist et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas laissé les Blacklist soldiers indifférents ! Connu à la fois pour ses remix incroyables (son fabuleux remix de « Doin It Right » des Daft Punk notamment) que pour ses productions de qualité, K?D peut être présenté comme la véritable révélation de ces deux dernières années.

L’américain nous a proposé un set dantesque et très varié : dubstep, hard, future bass ou encore mid tempo. Cette mixité apporte un véritable plus à ses sets…et que dire de sa fabuleuse release avec Kayzo, « Antidance », juste fantastique !

Le budget à prévoir

New Horizons fait partie de ces quelques festivals encore très abordables. Le festival n’est pas très loin de la frontière française et si vous venez du Nord-Est, vous serez vraiment proches de celui-ci. Concernant le prix des tickets, il faudra compter environ 120€ pour un pass 3 jours sans camping et environ 160€ pour un pass 3 jours avec camping. En plus de ces prix déjà compétitifs, le festival propose régulièrement des ventes flash, offrant des réductions supplémentaires.

Le prix des consommations sur place est également très raisonnable : 3€ pour un demi de bière, 8€ pour un cocktail, 6€ pour une poutine, 8€ pour un plat de pâtes ou encore 3€ pour un tour de manège. Si vous souhaitez découvrir un excellent festival sans vous ruiner, alors New Horizons est fait pour vous.

Conclusion

Pour cette 3ème édition, New Horizons est encore une fois un succès. Encore trop peu connu selon nous, le festival n’a pourtant rien à envier aux autres plus gros festivals européens. L’édition 2020 est déjà confirmée alors si vous souhaitez tester ce super festival, rendez-vous les 21, 22 et 23 Août 2020 !

Maele

Maele
Responsable Bass & Trap Music