News : Record battu pour Armin Van Buuren à l’Untold 2019

Après un set de 5h en 2017 et près de 7h en 2018, Armin Van Buuren a franchi la barrière des 7h, pour délivrer environ 7h15 de Trance sur la mainstage de l’UNTOLD Festival en Roumanie. L’artiste de 42 ans a ainsi battu, pour ce festival, son propre record établi l’an dernier au même endroit. Une performance remarquable offerte par l’organisation roumaine car il est désormais rare de retrouver des extended sets en festival, encore plus sur une mainstage.

Mais un défi qu’ Armin relève aisément tant on sait qu’il aime les très longs sets et ce depuis le début de sa carrière. Pour les plus jeunes, on se souviendra des 9h30 de sets de son tout premier event « Armin Only » en 2005, puis l’ensemble des tournées Armin Only qui ont suivi la sortie de ces albums avec régulièrement des sets entre 5 et 9h.

Pour revenir au show Untold qui était vendu comme un show exclusif au festival, on pourra dire que la promesse a été tenue ! Armin est venu accompagné des chanteurs de ses principaux succès pour des performances vocales lives et a notamment eu droit à sa propre scénographie avec la grande structure « A », la même qui avait été conçue pour les 50 ans du Pinkpop cette année.

Après avoir ouvert le show avec son titre « La Résistance De l’Amour » accompagné par l’orchestre symphonique de Cluj, Armin nous a fait voyager toute la nuit dans son univers à l’aide d’une tracklist hétérogène de plus de 130 titres joués dans la soirée, allant du plus mainstream (Blah Blah Blah,  Turn It Up, This Is What It Feels Like) … au plus uplifting avec notamment le fameux Ramsterdam (Jorn Van Deyhnoven Remix) qui, on se souvient avait fait pleurer l’artiste hollandais et toute la #trancefamily il y a deux ans… Pas mal de classiques trance et de sa collection comme l’excellent Shivers en live avec Susana, comme à Tomorrowland la semaine dernière, This Light Between Us, Communication…  L’artiste a ainsi varié les styles et sous-genres de Trance et en allant parfois même sur des terrains de jeux différents, comme un petit passage techno en fin de set avec notamment Your Mind, d’Adam Beyer. Le hollandais finissant en apothéose pour les quelques milliers de fans les plus téméraires ayant bravé la pluie et le froid jusqu’au petit matin avec une nouvelle ID … hardstyle (!) que l’on retrouvera dans son prochain album.

Mais Armin n’a pas réalisé les 8h de set comme indiqué initialement par l’organisation et l’intéressé lui même. Les conditions climatiques et la fatigue de son summer tour ayant probablement eu raison de la légende hollandaise. Alors tentera-t-il de battre à nouveau ce record l’an prochain ou était-ce le clap de fin des extended set d’Armin à l’Untold ? Rendez-vous en 2020 pour le découvrir !

TP / Wackii

T.P.
Responsable Evénementiel