Release : Le nouvel album de Gaga disponible, avec des prods de Tchami, Axwell et Madeon

Lady Gaga, artiste mainstream à la carrière stratosphérique revient une nouvelle fois avec une belle équipe de producteurs. « Artpop », son dernier album dance en 2013, recrutait DJ Snake, Tchami, Guetta, Arias, Zedd, Madeon ou encore Infected Mushroom, mais n’a pas eu le succès escompté, la critique ne s’est pas trompée en trouvant l’opus décousu, avec des titres jugés parfois baclés.

Il aura fallu donc 7 ans, 1 album jazz et une bande originale de film devenue hit-planétaire, pour que Gaga revienne à ses bases. « Chromatica » fait revenir Madeon et Tchami à la production ainsi que Boys Noize, Skrillex, mais aussi la team suédoise d’Axtone, à savoir: Axwell, Klahr, Liohn, Vargas & Lagola, sans oublier une pointe de Max Martin.

Ce serait faire fausse route que de s’attendre à des prods aux sonorités propres aux producteurs crédités, difficile en effet de sentir la patte de Skrillex sur « Plastic Doll », celle de Madeon sur le quasi euro-dance « 911 » ou celle de Tchami sur « 1000 doves », mais c’est peut-être ce qui fait la réussite de l’album; les producteurs ont suivi la direction de Gaga pour produire un oeuvre cohérente plutôt que de simplement balancer des démos sur lesquelles poser sa voix.On s’attarde particulièrement sur « Alice », « Rain On Me » avec Arianna Grande,  le dynamique « Stupid Love » et le formidable « Sine From Above » en duo avec Elton John, probablement une démo abandonnée du projet Axwell Ingrosso, déjà mentionnée en 2014 par Ryan Tedder.

Ponctué d’interludes symphoniques, « Chromatica » est un album empreint de légèreté, qui rappelle bien souvent ce qu’a pu faire Kylie Minogue sur « Fever » debut 2000, et vu le contexte actuel, il est plus que le bienvenu !

Sabotage

Sabotage
Directeur artistique et responsable Hardstyle