Découvrez ces 3 sets qui ont marqué la dernière grosse Boiler Room de Melbourne

Depuis sa création en 2010, Boiler Room fait le tour du globe pour répandre musique live et good vibe. L’organisation a vu sa notoriété revenir sur le devant de la scène récemment grâce notamment à la fameuse Boiler de Fred again.. Comme vous le savez déjà, l’esprit Boiler Room se veut simple et efficace. Un DJ au centre de l’attention et une foule plus ou moins déjantée est regroupée tout autour de celui-ci. La production et le light show se veulent souvent minimes pour laisser vraiment l’ambiance et la musique faire le travail.

salute – Boiler Room

Aujourd’hui nous avons sélectionné 3 récentes Boiler Room, qui selon nous valent la peine d’être vues. Toutes proviennent d’une même soirée ayant eu lieu du côté de Melbourne il y a quelques semaines de ça. Le premier artiste en question est salute. Véritable petit prodige autrichien basé à Manchester, salute est l’un des futurs grands de la scène house et garage. C’est notamment avec son album « Condition » sorti en 2019 que la popularité du jeune producteur a pris du galon. 

Cette Boiler Room démontre à merveille toute le talent débordant de cet artiste. Durant un peu plus d’une heure et quart, on est transporté dans un set d’une énergie folle. C’est sur les terres d’une house music survitaminée que salute s’exprime le mieux. En plus de dévoiler une quantité importante de (superbes) ID’s, Felix Nyajo délivre banger sur banger. SHEE, Cassettes For Kids, Kettama, ou encore Karma Kid, tous les acteurs importants de la scène UK House y passent. À seulement 26 ans, salute s’annonce dores et déjà comme un futur grand.

Pretty Girl – Boiler Room

Le second set qui nous a particulièrement intéressés, c’est celui de la talentueuse Pretty Girl. Originaire de Melbourne (Australie), Emilia Predebon a particulièrement subjugué le public venu en masse pour son set. Pretty Girl avait déjà retenu notre attention lors de la sortie de son magnifique morceau « Sun Phase » en 2021. Avec son univers envoûtant, touchant et très émotionnel, la jeune Australienne a rapidement su se créer une petite fan base sur l’île continent. Auteure, compositrice, producteur ou encore chanteuse, Pretty Gril est un véritable couteau suisse (australien). Son live Boiler Room est une petite douceur mélodique rythmée au croisement de diverses influences. C’est via une puissante house pleine de mélancolie et d’une trance revisitée que les Melbourniens ont pu profiter de ce superbe voyage musical.

Mall Grab – Boiler Room

Enfin, le dernier artiste que nous vous voulions évoquer n’est autre que Mall Grab. Véritable entité, ce nom ne vous est sûrement pas inconnu. Si c’est le cas, il n’est pas trop tard pour se rattraper. Comme pour Pretty Gril, Mall Grab nous provient de la terre des kangourous et autres marsupiaux. On le répète assez souvent chez Guettapen, mais la scène australienne regorge de très beaux talents qui ne demandent qu’à être reconnus. 

Malgré son jeune âge (29 ans), Jordon Alexander alias Mall Grab est déjà auteur d’un très beau CV. Depuis quelques années maintenant, on suit la belle et fulgurante carrière du producteur de « Love Reigns ». Entre productions énigmatiques et sets flirtant avec une techno nouvelle génération, on est souvent impressionnés par cette énergie totalement unique déployée. Habitué des Boiler Room, cette nouvelle édition est un véritable régal. En jouant principalement ses productions (ainsi que divers édits totalement exclusifs), cette petite tête blonde est une pile ambulante jamais à court d’énergie. Ce set en est l’exemple parfait et marque encore un peu plus l’histoire de la marque Boiler.

You'll see me crying while dancing.