Découvrez MRD, le jeune prodige de la nouvelle scène Techno

Originaire d’Oslo en Norvège, le prodige MRD est considéré comme l’une des stars montantes de la nouvelle scène techno. Alors que nous le suivons depuis quelques temps maintenant, le jeune producteur a su développer au fur et à mesure un univers véritablement à part entière. À mi-chemin entre une Hard Techno survitaminée et l’ambiance Rave trancy des années 90, MRD s’amuse avec brio à jouer avec nos émotions. Sans jamais tomber dans le cliché du kick techno sans saveur, les mélodies sont ici mises à l’honneur. Le norvégien nous plonge dans un monde où taper du pied et pleurer sur la piste ne font qu’un.

Auteur de l’incroyable tournée ‘Oui Oui Mon Chéri’ depuis plusieurs mois, on a pu se régaler durant sa superbe performance à la soirée Possession du mois d’août dernier. Alors que de nouvelles dates sont prévues sur le territoire français courant 2022 (St Malo, Toulouse ou encore Paris…), MRD vient tout juste de signer le meilleur EP de sa jeune carrière. Intitulé ‘Out of red’, on est une nouvelle fois impressionné par tant de maîtrise et justesse. En effet, comme à son habitude le jeune DJ mix les genres avec une aisance déconcertante.

‘Out of red EP’

C’est sur le label ‘Nali’ de son pote Julian Muller (autre petit prodige de la scène techno/trance) que le scandinave a fini par dévoiler son très attendu EP. Au programme 4 morceaux qui vous plongeront dans un cosmos énigmatique et envoûtant.

Tandis que la planante ‘WTSO’ vous enivrera, ‘Sala’ vous fera bouncer à coup sûr. Vient ensuite la belle ‘Synkron’ qui vous captivera via ses airs ambiant. Enfin, le meilleur pour la fin : ‘Out of red’. Mais quelle claque. Mais alors QUELLE CLAQUE. Cela faisait quelque temps qu’on n’avait pas eu pareil coup de cœur dans le genre. MRD dévoile ici une production qui vous fera passer par toutes les émotions. Passant d’un break presque breakbeat à un drop extatique à 155 BPM, on ne sait plus où donner de la tête. ‘Out of red’ joue sur une nostalgie certaine. L’esprit rave de l’artiste est parfaitement retranscrit ici. Une ecstasy à l’état pur. Un pur régal. Chapeau l’artiste.

Pour découvrir un peu plus son univers, son set pour HATE est une véritable mine d’or. (Mention spéciale pour l’ID entre 43:40 à 48:20 qui nous a véritablement scotché).

‘Ouf of red’
‘WTSO’
‘Sala’
‘Synkron’
Ruben
You'll see me crying while dancing.