Sélection : 10 titres Drum & Bass qui se démarquent en 2020

Alix Perez, Netsky, Sub Focus

Portée par des têtes d’affiches telles que Sub Focus, Andy C, Wilkinson ou Chase & Status, la scène Drum & Bass, qu’elle soit Dancefloor, Liquid, Halftime, Jump Up ou Neurofunk semble plus forte que jamais à l’aube de cette nouvelle décennie. La locomotive britannique continue de générer un nombre considérable de talents (Kanine, 1991, Bou etc.) tandis que Netsky entreprend son grand retour dans le genre et que des visionnaires comme Alix Perez ne sont pas prêts d’arrêter d’innover.

Sans plus tarder, voici les 10 titres Drum & Bass de 2020 à ne surtout pas laisser hors de sa playlist. On vous rajoute même un peu plus de matière avec notre playlist 100% D&B.

MUZZ – Somewhere Else (feat. Danyka Nadeau)

Voilà le genre de choses qui se produisent quand les Pendulum passent 10 ans sans sortir d’album studio. 10 ans, c’est également la date des débuts de Muzzy, plus récemment renommé MUZZ. Le producteur anglais fait idéalement vivre ce parallèle avec son debut album « The Promised Land », sorti début septembre chez Monstercat. Dans un registre centré sur un univers instrumental où Drum & Bass côtoie Rock, Dubstep, Hip-Hop et sonorités Classiques, Mustafa Alobaidi fait honneur aux grandes heures du supergroupe australien. Parmi les temps forts de l’opus, « Somewhere Else » se présente comme un blockbuster atmosphérique de plus de 6 minutes, dont l’interminable build orchestral sublimé par le vocal envoûtant de Danyka Nadeau laisse place à un drop massif inspiré de sonorités de baleines. Un crossover inattendu qui fonctionne à merveille.

1991 – Pleasure

L’étoile montante de la scène Dancefloor tient avec « Pleasure » un titre référence. 1991 brille depuis plusieurs années maintenant, notamment révélé sur les labels NEST/OWSLA de Skrillex, le jeune britannique s’illustre aux côtés de Sub Focus ou Netsky jusqu’à être désigné « Best Newcomer » lors des Drum & Bass Awards de 2017. Membre de l’écurie Worship et protégé du curateur UKF, le londonien Fred Webb propose ici une production aboutie aux sonorités mécaniques particulièrement satisfaisantes et dont la sortie -en indé- se sera faite attendre depuis sa présence dans de nombreux livestreams.

Sub Focus & Wilkinson – Air I Breathe

Les deux cadors londoniens de la scène drum & bass actuelle Sub Focus et Wilkinson marquent le coup avec leur deuxième titre de l’année 2020. Teasé il y a un peu plus d’un an déjà au travers de ses quelques notes de piano lors de leur b2b au Rampage 2019, c’est un morceau qui a tout d’un hymne, très mélodieux et émotif de part les vocals et les synthés accompagné de la bassline emblématique des deux producteurs qui fera surface à sa sortie.
« Air I Breathe«  vient compléter la liste des titres qui seront présent sur leur prochain album collaboratif intitulé « Portals », après la surprenante « Just Hold On » et l’incroyable « Illuminate ».

Dimension – Saviour

Jeune baron de la scène anglaise, Dimension avance avec force sur son très attendu premier album. Auréolé du succès de son tout premier Live Show qui a rempli l’Electric Brixton l’an passé, Robert Alexander devrait donner à 28 ans une nouvelle envergure à sa carrière. Celui dont l’esthétique visuelle et parfois sonore est souvent comparée à celle du français Gesaffelstein confirme déjà les attentes placées dans le futur opus avec la sortie de « Saviour ». En featuring avec Sharlene Hector et co-écrite par Jem Cooke, la track se présente comme un instant classic dont la bassline langoureuse apparaît comme un follow-up tout désigné à la toute aussi brillante « Devotion ».

Spor – Count My Blessings

4 ans après son dernier album sous son alias drum & bass Spor avec lequel il a notamment débuté sa carrière, Feed Me est récemment revenu avec l’EP « Anachronic ». Habitué aux morceaux neuro à l’ambiance chaotique et violente, il nous livre une track qui tend vers la liquid : des drums acoustiques, beaucoup de mélodies et un vocal écrit et interprété par Spor lui-même, une bonne manière de montrer son panel de capacités, son souci du détail et de clôturer cet EP tant attendu par les fans du producteur.

Netsky & Montell2099 – Mixed Emotions

Pour l’année 2020, Netsky avait annoncé son come-back dans la Drum & Bass. Avec son retour sur Hospital Records et l’arrivée d’un tout nouvel album, on ne pouvait être qu’impatient de découvrir ce que nous réservait ce nouveau chapitre musical du belge. Si « I See The Future In Your Eyes » sorti en avril dernier a ramené le son classique de Netsky sur le devant de la scène, établissant un pont entre son passé et son futur, « Mixed Emotions » ressemble plutôt à une version 2020 de son style signature grâce à la touche apportée par Montell2099. Avec un vocal dans un style proche de ce que peut proposer le projet Virtual Self de Porter Robinson, « Mixed Emotions » crée une incroyable ambiance plucky quasi expérimentale qui tire profit des expériences pop de Netsky des dernières années. Est-ce une mauvaise chose ? Absolument pas. Le mélange des deux sonne extrêmement bien et on ne demanderait qu’a danser des heures lors d’un set au couché de soleil.

Kanine – Back In Time (feat. A Litte Sound)

Élu «meilleur newcomer» lors des Drum&BassArena Awards de 2019, Kanine est incontestablement la nouvelle sensation de la scène D&B. Armé d’un style Jump Up absolument dévastateur, l’anglais a reçu le soutien de l’ensemble de sa scène et ses sonorités survitaminées dépassent déjà cette dernière puisque des DJ à plus large audience tels que Carnage le playlistent régulièrement. Révélé par son banger « Want You » ou plus récemment par sa collab « Your Love » avec Friction, le londonien se passe d’ores-et-déjà de labels en lançant sa propre structure Unleashed. C’est sur cette dernière qu’est sortie « Back In Time », nouvelle pépite de Fergus Bossert en featuring avec A Little Sound pour une superbe track qui illustre une fois de plus la versatilité du jeune producteur.

Alix Perez – Concrete

Parmi les producteurs les plus avant-gardistes de la scène actuelle, Alix Perez surf sur un gros exercice 2020. Passé par Shogun Audio, Critical Music ou Ninja Tune, l’architecte du label 1985 Music s’illustre notamment à l’occasion du troisième volume de la série « Edition » de sa maison de disque. La brillante « Concrete » y côtoie des productions de Machinedrum ou Halogenix et prouve une fois de plus que le belge est capable d’innover en Liquid ou quelque soit le sous-genre exploré. Un petit régal avant la sortie annoncée de « Without End », le plus gros projet solo d’Alix Depauw depuis son second album « Chroma Chords » sorti en 2013.

Metrik – Dying Light feat. ShockOne (Flite Remix)

Grand bonhomme de l’année 2020, Metrik s’offre un remix explosif signé Flite. La tête d’affiche du label Hospital Records cartonne avec son troisième album « Ex Machina ». Tirée de ce dernier, « Dying Light » reçoit un traitement d’un des principaux talents de la scène nord-américaine. Au cœur de l’actualité pour la polémique concernant la proximité de son nom avec celui de la légendaire DJ Flight, celui qui se fait désormais appeler par son nom civil Justin Hawkes confirme ici tout son potentiel en signant une reprise bien grasse qui surpasse probablement l’original.

Bru-C – You and I (Bou Remix)

Bien que l’originale soit initialement sortie mi-été 2019, c’est en 2020 que le morceau décollera vraiment et sera propulsé en haut des charts drum & bass. L’occasion pour Bou, un an après, de nous offrir un remix de « You And I » très bien amené de part la conservation du vocal orignal tout au long du morceau ainsi que de l’atmosphère général qui s’en dégage.

Plus de 2 heures des meilleurs titres Drum & Bass de 2020 sur notre playlist Spotify

agzguettapen
Responsable recherche et développement