Sélection : Découvrez nos 10 pépites Techno de 2020

Layton Giordani, ANNA, Cirez D

Le COVID a mis un sacré coup de frein à tout le milieu de l’événementiel, causant de lourds dommages à beaucoup d’entreprises allant des festivals géants aux clubs locaux, c’est indéniable. Cependant, les artistes s’étant retrouvés confinés de force, il en a résulté une explosion de créativité et de sorties en tous genres. Aujourd’hui c’est au tour de la Techno de subir l’examen Guettapen et de voir, ensemble, ce que cette semi-année nous a apportée. De Cirez D à Milo Spykers, de Draft à Noir, nous allons brasser large dans l’éventail Techno que 2020 nous donne à déguster, passant par des ambiances mélodiques et obscures à de la pure violence auditive aux sonorités agressives et épiques. Nous passerons bien sûr du côté de la Minimale avec Monstergetdown et aussi mélodique avec Whirl.

La playlist Spotify de 40 morceaux disponibles ci-dessous vous proposera d’avantage de contenu et de proposition Techno. Nous attirons également l’attention sur un détail qui mérite d’être relevé : sur les 40 morceaux qui nous ont tapé à l’œil dans ces 6 mois de 2020, au moins 7 ont été faits par des femmes, preuve supplémentaire de leur considération artistique grandissante par les labels Techno, véritable combat quotidien qui doit être soutenu autant que possible, leur donnant la visibilité qu’elles méritent dans ce milieu qui reste très masculin. Quoiqu’il en soit et sans plus attendre (on vous voit vous agiter !), passons au dur :

Gotshell, Sons Of Hidden – Òpalo

Le virage du label Suara vers un style Techno plus dur depuis quelques années est désormais total. Le boss des chatons Coyu signe de l’agressif, maintenant. Preuve avec ce missile de Gotshell et Sons Of Hidden sur « Òpalo » de la compilation « Día Cero ». Novateur au niveau du son, ce titre est parfait pour annoncer la couleur de notre sélection.

Noir – Hurt

Autre chouchou de la sélection, Noir accentue l’intensité aussi avec « Hurt », qui, comme son nom et son artwork l’indiquent, n’annonce pas du Piano House. En échange, du son âpre, granuleux et profond. C’est une seconde bombe Techno qui a explosé durant cette moitié d’année, au milieu d’un EP « Simulateur V1 » qu’il faut écouter d’urgence par la même occasion. Mêmes remarques également pour ses textures novatrices et plaisantes.

OC & Verde – Magicians of the God

OC & Verde est un nom qui se fait une très belle place dans le paysage Techno plus « conventionnelle » et classique, avec « Magicians Of The Gods ». Les breaks mélodiques et les drops brut de décoffrage sont monnaie courante mais celles de ce morceau sortent de l’ordinaire et proposent une version quasi-Progressive House qui, forcément, nous convainc.

Raito – Moon Tear

« Moon Tear » sort du lot de l’EP de Raito sur mau5trap paru cette . On y retrouve sa mélodie très accrocheuse et bass plus travaillée dans les subs que les autres titres de l’EP. Les 5 notes loopées et l’évolution du lead sont des éléments notables. Un excellent titre qui fait la fierté de notre frenchy du Sud de la France.

Cirez D – Valborg

On l’a attendu cet EP sur Mouseville. Plus particulièrement, « Valborg ». On y retrouve un Cirez D claustro-phobique et angoissant, plus fan de synthés que de samples, aux drums minimaux et à une mélodie immersive, qui évoque vraiment une situation désespérée. Ce titre est parfait pour donner le ton pendant un long set, pour calmer le jeu et prendre le temps d’installer une ambiance.

Weska – Lyrebird

Dans le paysage Techno drumcodien, Weska se démarque. « Lyrebird » a attiré notre attention dès sa sortie avec son second break qui flirte avec la Progressive House (encore un !), ainsi qu’un arrangement général semblable à ce que l’on peut trouver dans le genre. Les sons y sont classiques, sans prétention et le morceau faisant parti d’un EP est sorti sur son propre label.

Draft – Undertones

S’il y avait bien un genre où personne n’attendait Draft, c’est bien en Techno ! Le producteur anglais a sorti un EP 3 titres animés de sa propre vision du genre. Nous choisissons « Undertones » dans le tas, meilleur des 3 titres, respectant au mieux le genre, assumant une bonne combinaison entre les codes Techno et les codes du producteur anglais, avec ses drums très personnels et uniques. Véritable OVNI sonore à découvrir.

Monstergetdown – Oscillator

Monstergetdown fait son chemin au travers de ses sorties « Weapons Volumes » sur son Bandcamp. Détectable entre milles, avec sa touche minimale maîtrisée, Eliazar Torres de son vrai nom a été longtemps artiste chez mau5trap, réalisant de très bons morceaux. Aujourd’hui, on sélectionne « Oscillator » de « Weapons v2 » pour son groove naturel et posé.

Tchami – Proud (Gaba Remix)

Premier essai en Techno de la part de Gaba, ce dernier s’y est essayé sur un remix. L’écoute de cette version de Tchami« Proud » ne peut conclure que sur une révélation. Les codes Techno sont une première pour le producteur Tech-House mais sont maîtrisés avec brio et rigueur. le kick bien lourd, la basse galopante et l’ambiance assez dark en font un remix incontournable dans la pelleté des free downloads de « Proud », finissant par être officiellement sorti sur Confession.

Jeremy Olander – Karusell (Locked Groove Remix)

Les morceaux de l’EP « Karusell/Andkoln » de Jeremy Olander ont été remixés dans des styles Techno et Progressive House, avec des percussions très entraînantes et dark pour celui de Locked Groove. Reprenant très peu d’éléments des tracks originales, le rework de « Karusell » donne une touche Techno / Tech House très fraîche pour Vivrant, avec des drums uniques et un groove surprenant de la part du producteur anglais.

Plus de 2 heures des meilleurs titres Techno de 2020 sur notre playlist Spotify

Scorch
Responsable Techno & Production