Romy & Fred again.. rendent hommage au début des années 2000 avec « Strong »

NEW ORLEANS, LA - OCTOBER 19: Romy Madley Croft of The xx performs at Champions Square on October 19, 2017 in New Orleans, Louisiana. (Photo by Erika Goldring/Getty Images)

Ce n’est pas la première fois que Romy & Fred again.. collaborent ensemble. Après la puissante « Lights Out » en compagnie de HAAi, les deux amis se retrouvent sur la très (très) attendue « Strong ». Alors que Fred again.. réalise une année absolument incroyable, Romy signe son retour 2 ans après la sortie de son premier single « Lifetime ». Joué depuis plus de deux ans dans les sets du british et de la membre du groupe The XX, c’est surtout depuis la légendaire Boiler Room du Britannique que le public à découvert le morceau.

En effet, en le dévoilant durant son set, Fred again.. aura permis de développer une véritable hype autour du morceau. Romy a par ailleurs expliqué via un post Instagram l’importance de sa relation avec Fred. 

J’ai vraiment adoré travailler avec Fred sur cette chanson. Notre amitié m’aide à me sentir en sécurité pour être honnête et vulnérable au niveau des paroles. Nous sommes véritablement connectés sur notre amour de l’écriture et des émotions dans la musique dance. C’est tellement incroyable de voir le chemin que cette chanson a parcouru depuis que tu l’as jouée dans ta Boiler Room. Fred tu es le meilleur !

Romy dans un post Instagram

Mais si le titre était si attendu, ce serait avant tout pour ce qu’il dégage. Pour le message et l’ambiance qu’il dégage. Comme une sorte de bulle rassurante, on est véritablement enlacé dans un univers chaleureux et uptempo. Comme une ecstasy de quatre minutes, cette production est un véritable ovni dans le paysage actuel. Fortement influencé par la trance et l’eurodance du début des années 2000, « Strong » est un hymne à part entière. Romy décrit d’ailleurs le titre comme « emotional music to dance to ». 

En effet, on est en plein dedans. Mélangeant une euphorie nostalgique et une progression mélodique, les deux producteurs développent une superbe immersion mélancolique. Les sentiments sont ici décuplés et la sensation de se retrouver au beau milieu d’une rave en 2001 est alors pleinement réussie. On danse les mains en l’air et les yeux fermés sur ce qui est selon nous, l’un des titres qui marquera cette année 2022.

You'll see me crying while dancing.