Myd sort ‘Born a Loser’ sur Ed Banger, un premier album gagnant

Ça y est, Myd se lance dans le grand bain. Après s’être illustré au sein du groupe Club Cheval puis en solo depuis quelques temps déjà sous l’égide du prestigieux label Ed Banger, le lillois s’est décidé à release son tout premier album, ‘Born a Loser’. Un aboutissement, sans être une fin en soi, après plusieurs années couronnées de titres à succès comme ‘The Sun’ ou plus récemment ‘Together We Stand’, deux titres qui figurent d’ailleurs sur l’album. De son propre aveu, celui-ci l’a conçu « comme il rêverait de le faire pour son premier enfant ». On a donc écouté avec attention ses 14 réalisations, réalisées avec tendresse et amour… pour nos oreilles.

Pour moi, l’album clôt un chapitre plutôt que de marquer le début d’un nouveau. Je vois l’inspiration comme un poumon. Parfois tu as besoin d’inspiration et de sagesse que tu tires de plein de gens. Parfois tu as d’autres moments où tu as besoin d’expirer et de beaucoup produire (…) Je pense que le prochain chapitre sera de travailler avec d’autres gens et de partager ce que j’ai fait.

Myd, à propos de l’album

‘Born a Loser’ est selon son créateur un hymne aux « anti-héros », un écho à sa propre histoire, lui qui se considérait comme un… loser étant plus jeune. Il y a donc une dimension assez personnelle dans cet album et une ambition : celle de montrer qu’il y a toujours une lumière (‘Always A Light’), comme un message d’espoir.

Cette chanson est dédiée à tous les gens qui pensent être des losers. Ce sentiment devrait leur donner la force dont ils ont besoin pour sortir de cela et accomplir de grandes choses.

Myd à propos du titre ‘Born a Loser’, qui donne son nom à l’album

On y retrouve des compositions déjà connues, parmi lesquelles l’ensoleillée ‘The Sun’, ‘Together We Stand’, ‘Moving Men’ et dernièrement ‘Let You Speak‘. Ces quatre tracks résument presque à elles seules la tonalité globale de ce premier opus : un mélange entre un peu d’électro, de pop, et d’indie/rock. On oscille autrement entre les vibes feel good et les tonalités plus mélancoliques (‘Whether The Weather’) dans ce premier opus. Cela est parfaitement synthétisé avec ‘I Found It’, sa collaboration avec Bakar, qui est un peu comme un arc-en-ciel d’émotions que l’on parcoure au travers de 6 minutes et 40 secondes.

Les fans de musique électronique qui n’apprécieraient pas le style indie/rock de ‘Call Me’ par exemple trouveront aussi leur compte avec un track comme ‘Now That We Found Love’, un titre électro avec une certaine influence House. Et que dire de l’enivrante et relaxante ‘It’s About You’, une autre douceur à savourer parmi les quelques unes glissées dans ‘Born a Loser’, un premier album assez réussi.

Prochaine étape pour le trublion de la musique électronique? Incarner et jouer en live ses titres qu’il a patiemment confectionnés. Pour cela, rendez-vous le 28 octobre à la Cigale à Paris !

Download / Stream

Electron
Responsable House & Top Démo