Récap : Louisahhh et Dave Clarke ont retourné Le Sucre à Lyon ce dimanche

Soucieux de vous proposer du contenu live et des récapitulatifs d’événements, nous nous sacrifiâmes en ce week-end du 27 septembre pour aller voir le duo le plus Punk du milieu Techno, à savoir la baronne Louisahhh et le baron Dave Clarke en B2B, icônes modernes d’une musique aux multiples inspirations brutales, bruitées qui bastonnent. La scène du crime se trouve alors à Lyon, dans un des clubs les plus réputés et populaires de France : Le Sucre. Reportage

DISCLAIMER : les photos publiées dans cet article ne datent pas du dimanche 26 septembre mais servent d’illustration.

LE LIEU

Crédits : sûrement quelqu’un de tout à fait sympathique …

Si bon nombre des membres de l’équipe y est déjà allé, rien ne vaut un rappel de la description du lieu, tant il est original et impressionnant. Comme indiqué sur le site de « La Sucrière » : « La Sucrière est un bâtiment industriel des années 30, entièrement rénové en 2011 et dédié à accueillir des événements et expositions culturelles » où le club « Le Sucre » voit le jour en 2013 sur le toit du bâtiment, y accueille depuis moult événements culturels comme des Boiler Room, fait venir de gros noms underground en son sein et se revendique être un « safe space » pour toute personne, quelque soit son origine et sa sexualité. Pour toute information, vous pouvez aller sur leur site.

LE PUBLIC

Crédits : Le Sucre

Comme dit précédemment, le public est dans un « safe space » au Sucre. C’est-à-dire qu’aucune discrimination ou agression ne sera tolérée dans l’enceinte de l’établissement, mettant ainsi réellement en application le fameux « venez comme vous êtes ! » et pas juste le côté marketing … Nous croisons alors toutes les couleurs de peaux, toutes les sexualités et toutes les classes sociales dansant ensemble pendant un temps. Ce soir là, amateurs de Noise, Techno et Punk étaient de sortie. Ca discute des morceaux passés, ça apprécie les tracks polyrythmiques … Bref, un public averti et passionné était présent sur les lieux.

LES DJ SETS

MLSN

Le set d’ouverture signé MLSN, artiste lyonnais, résident du Sucre et fut dantesque dès le départ. 18h00 a donné le coup de départ de la soirée et le set de DJ monta crescendo en intensité jusqu’à 20h30. Commençant bien entendu doucement à volume modéré, le BPM et les dB montèrent très vite en température, et le set Techno classique se transforma en set très Tribal, assez Ambiant et de plus en plus sombre, se rapprochant du style de l’artiste suivante, Louisahhh. Le public acclama le DJ à la fin de son set et ce dernier était visiblement touché par cette ovation. Grand bravo pour sa sélection de morceaux et les découvertes musicales proposées.

LOUISAHHH

L’américaine résidente parisienne a livré une performance et un DJ set extrêmement intéressant. En effet, Louisahhh évolue dans un milieu musical multi-genre très particulier à savoir à la confluence (les lyonnais ont la réf’) entre la Techno, le Punk Rock et le Noise. C’est ainsi qu’entre 2 titres Techno 4/4, on retrouve des morceaux Punk bien appuyés, typé Jungle / Breaks bien sombre aux vocaux détruits par les saturations extrêmes.

L’artiste passa également des tracks issus de son album « The Practice Of Freedom » tel que « Love Is a Punk » ainsi que des morceaux issus de ces EPs co-produits avec son ami Maelstorm comme « Trap » paru sur leur label Techno-Punk RAAR. Avant de se mettre en mode B2B avec le baron, la DJ passe un ultime morceau Italodance, absolument inconnu de nos services et des moteurs de recherche : Mr. Flagio – Acting Out. Et avant de mettre sa casquette de DJ pour le B2B, le photographe Dave Clarke n’hésita pas à prendre des photos de la DJ et du public.

DAVE CLARKE

Après avoir la baronne de la Techno Punk, le baron Dave Clarke se joignit à la fête et le B2B démarra. La symbiose entre les deux protagonistes fut totale. Evoluant dans un milieu musical et un état d’esprit identiques, amis proches, c’est avec violence et rage que la tempête Dave et l’ouragan Louisahhh se sont déchaînés sur le dancefloor. Il en résulte un set très tribal, aux influences Hip-Hop et Techno industrielle, très focus sur le son old-school de Detroit avec pas mal de piano et les productions de Dave. Fut repéré son remix de « Televised Mind » , première fois qu’il le jouait en live, ainsi qu’un remix noise de Cardi B « WAP », le classique « I Feel Love » de Gorgio Moroder et IDLES – « Damaged Goods ».

Notons alors aussi le skill de Dave, profitant d’absolument tous les effets fournis de la DJM pour vraiment agir ostensiblement sur les morceaux, ne se contentant pas juste de « press play ». Enfin, le DJ anglais, censé finir à 23h, a donné une heure supplémentaire seul, finissant sur 3 morceaux full Punk pour clôturer la soirée, avec un dernier morceau français, le faisant alors danser intensément pour la première fois de la soirée.

CONCLUSION

Première fois que nous voyons le duo dans un contexte de club, et première fois que nous avons droit à ce mélange des genres très énervé. L’amitié liant les deux artistes se fait ressentir sur scène, et ce B2B fût l’occasion de voir le plein potentiel de la collaboration entre ces deux titans jouant dans la même cours. A très vite au Sucre !

Scorch
Responsable Techno & Production