News : Dans une lettre ouverte, Laurent Garnier dénonce la situation du monde de la nuit

« Acteur du spectacle mort », tel se définit l’Officier des Arts et des Lettres et Chevalier de la Légion d’Honneur Laurent Garnier. Les annonces du gouvernement concernant le secteur des spectacles vivants ne semblent pas avoir convaincu notre légende nationale (étonnant, tiens …). En effet, le monde de la nuit continue sa traversée du désert depuis plus de huit mois maintenant (voir notre dossier consacré à ce sujet) avec tous ses établissements fermés et son personnel réduit au mieux, au chômage partiel. Au pire, au chômage tout court. Comme le souligne Laurent dans sa lettre ouverte au Ministère de La Culture, les têtes pensantes du Palais Royal confondent « culture et patrimoine » ainsi que « les « grandes maisons de la capitale » et le maillage territorial des indépendants », accentuant davantage les inégalités territoriales du secteur.

En conclusion, il devient de plus en plus clair que les clubs, la musique électronique, l’art directement lié à cette mouvance, continuent de figurer comme une contre-culture, une proposition alternative à la vision traditionnelle de la République française. Peut-on un instant imaginer qu’un gouvernement ait une réelle considération pour une mouvance culturelle autre qui ne lui ferait que perdre de sa superbe, de son poids ? La réponse apparait alors évidente, jour après jour, discours creux après discours creux. Une Légion d’Honneur sans valeur, en toc …

Scorch
Responsable Techno & Production