News : Gesaffelstein est enfin de retour avec ‘Hyperion’, son nouvel album

Ne tournons pas autour du pot : déception de l’année pour nous… Immense et incommensurable déception sur cet album. Gesaffelstein, le producteur français derrière « Aleph », « Conquistador » avec Jean-Michel Jarre, « Variations EP » et « Viol », sort son second album « Hyperion » sur Columbia. Composé de 10 tracks (dont 4 featurings), Mike Lévy nous offre un travail non pas techniquement mauvais, mais artistiquement très très pauvre.

Les feats sont tous pourvus d’une instrumentation quasi-similaire (avec les mêmes samples ?), donc on va passer dessus pour s’attarder sur les instrumentales. On connaissait « Reset », bon titre un peu répétitif avec une atmosphère creepy assez sympa. « Hyperion » est composé de séquenceurs 1/16 sur 3 minutes et est appréciable à écouter une fois. « Ever Now » et « Memora » sont vraiment trop vides à notre goût. Du « vent ». « Vortex » est le seul titre vraiment intéressant avec éventuellement « Humanity Gone », où les heures glorieuses de Gesa’ refont surface le temps de ces quelques minutes où violence et émotion s’affrontent lors d’un même morceau, avec grosses nappes mélodieuses et bass ultra-sidechainées par les drums.

Cet album est un vrai raté. Quand un artiste se retire de la scène durant une longue période pour faire un vrai retour de son projet, on s’attend à une recette unique, un nouveau concept puissant rattaché à l’ancien mais tout de même novateur. Ici, on dirait que le français s’est dit « Tiens, et si je faisais de la pop en utilisant mon matos de techno habituel ? » et il en a fait un album et voilà, c’est tout. Pharrell Williams et The Weeknd sont passés faire coucou, mission accomplie. Quand on pense qu’il expliquait détester le rap et ce type d’instrumentation lorsque Kanye West l’a invité pour travailler sur son album « Yeezus ». Si on a bien un conseil à donner aux fans du producteur, allez écouter les titres qu’il a co-produit sur cet album, voilà ce que son univers mélangé à des idées plus mainstream donne lorsque c’est bien fait.

iTunes

Scorch X Pitt

Scorch
Responsable Techno & Production