Les 15 pépites/découvertes 2021 de la team Guettapen

En cette fin d’année, au lieu de faire notre Top des meilleurs titres de 2021, on a voulu vous proposer quelque chose de différent et se focus sur les titres pas ou peu connus que le monde mérite de découvrir. Il peut s’agir d’artistes connus comme de projets tout récent, mais leur titre vaut sacrément le détour. Allez tour d’horizons de nos 15 pépites/découvertes de l’année 2021.

ON POINT – Nake Fews

Il est temps de vous faire découvrir le projet ON POINT. Lancé en 2016, le duo français a rapidement trouvé sa signature sonore. Inspiré par la musique électronique old school et le sound design moderne, ON POINT est un mélange rafraîchissant de samples vibrants, de synthés mélodiques et d’énormes lignes de basse.
On les retrouve souvent sur le label Gold Digger, Sorti fin 2021, ‘Nake Fews’ est sans aucun doute LE meilleur titre de leur discographie actuelle. Un titre puissant qui sort des normes et propose un vrai vent de fraicheur. Le single est déjà soutenu par de grands noms.

https://soundcloud.com/weareonpoint/sets/nake-fews

Michael Sparks – Kuju

Du côté de la Bass House, l’un des artistes les plus talentueux du genre et qui se démarque le plus à notre goût est Michael Sparks. Encore un autre artiste qui n’a pas forcément toute l’exposition qu’il mérite, tant il a déjà sorti nombre de bangers tous plus explosifs les uns que les autres, notamment chez Sans Merci, le label de Tony Romera. Mais en 2021, le titre qui nous a scotchés sans faire plus de bruit que ça dans les tracklists et les scores de streaming est le monstrueux ‘Kuju’. Un vrai défouloir, ça mitraille et explose dans tous les sens, combinant avec justesse éléments Dubstep, Bass House & Electro. Un missile !

Matt Fax – Thirds

Il était notre espoir francophone de l’année en 2020, Matt Fax a plutôt bien confirmé en 2021, ayant notamment l’occasion pour la première fois d’aller tourner aux Etats-Unis. Mais il a également confirmé le talent de producteur qu’on lui connaissait déjà à travers ses multiples releases. Celle que vous avez peut-être laissé passer et qui a été un de nos coups de coeur de l’année est ‘Thirds’. Sorti dans un mini EP de 2 titres chez Anjunabeats, le titre est un petit ovni progressive house, au groove très catchy et à la mélodie enigmatique et virevoltante. Une nouvelle masterclass du français.

SG Lewis – All We Have (feat. Lastlings)

Sorti tout droit d’une faille spatio-temporelle, ‘Times’, le dernier album du jeune prodige SG Lewis, est un véritable bijou de rétro-modernité qu’on ne peut s’empêcher de consommer un peu plus chaque jour. Composé de 10 (excellents) titres, l’un d’entre eux a particulièrement retenu notre attention. Intitulée ‘All We Have’, cette superbe collaboration de presque 7 minutes avec le duo australien Lastlings est une véritable invitation pour un voyage à 3 que l’on n’est pas prêt d’oublier. L’alliance des divers univers se combine parfaitement dans une frissonnante et transcendante production.

Les yeux fermés, on se retrouve au coeur d’une véritable rave qu’on ne voudrait plus quitter. Une certaine sensualité se dégage de cette production à l’aide notamment d’une magnifique performance vocale de la belle Amy Dowdle que compose le duo Lastlings. On se laisse alors emporter dans un extraordinaire build-up mêlant une euphorie et une excitation toute particulière jusqu’à l’eargasm du drop dégageant une ecstasy certaine et ravageuse. Vous l’aurez compris, ‘All We Have’ est un petit ovni au coeur d’une année 2021 encore une fois, si particulière.

Myd – It’s About You

Le trublion d’Ed Banger comme on aime à l’appeller a eu une grosse année 2021. Il a beaucoup tourné en France tout l’été et a conclu par une date à l’Olympia avec son ‘band’. Quelques mois auparavant, Myd a signé son premier album ‘Born a Loser’. Parmi les différentes excellentes tracks de cet album, plusieurs se distinguent et il est difficile d’en détacher une. Mais, quitte à faire un choix, on pourrait parler de ‘It’s About You’. Une composition touchante par sa nostalgie, voire par la tristesse qu’elle dégage. Un morceau tout en douceur et en variations qui sonne parfaitement juste. On s’en lasse toujours pas. Cela pourrait bien devenir un de ses classiques.

Space Motion – Adelante

Après avoir enfin pu voir le talentueux Space Motion en live durant l’Exit Festival, nous attendions impatiemment la sortie du titre ‘Adelante’. Une pépite Melodic Techno énergique qui déchaîne les foules et crée une véritable euphorie que l’on n’oubliera pas ! Space Motion est l’un des artistes qu’il sera essentiel de suivre durant l’année 2022. À la tête de son label, auteur d’un nombre incalculable de bangers et une tournée à l’international, cette année sera décisive pour lui.

Cookii – Our Love

Totalement inconnue au bataillon, la jeune australienne Cookii a confirmé le tir après son 1er EP « Blossom » de l’an dernier. Encore une fois au chant et à la prod, « Our Love » plane entre guitare, arps bucolique et drum’n’bass. Voix acidulée et autotunée à l’extrême, on aime les accents empruntés à la vague Y2K. Savant mélange de styles parfois désuets, difficile de faire rentrer « Our Love » dans une case. Cookii cultive et pousse l’anonymat au maximum, ne s’affichant jamais, ni sur les réseaux, ni en concert. Fait étrange, elle se contente même de jouer derrière un rideau. Contrairement à elle, on est ravis de pouvoir vous faire découvrir cet ovni, après une énième écoute du titre. Avec une carrière à peine entamée, on est curieux de découvrir ce que la mystérieuse australienne nous prépare pour 2022.

Junior Jack – Another Thrill

En voilà un nom qui continue à se faire entendre au cœur de la scène House. Si beaucoup d’entre vous doivent connaître les incontournables “Thrill Me”, “Stupidisco” ou encore “E Samba”, il a également dévoilé cette année “Another Thrill”, un morceau délicieusement groovy, trempé dans un bol de French Touch. Également disponible avec la voix de Sharon Phillips, le morceau a été joué à plusieurs reprises par bon nombre de DJs, comme notre frenchy Dombresky au Lollapalooza de Chicago. La réaction du public parle d’elle-même !

Panteros666 – Eugenix

Sorti chez Confession, le morceau de ce producteur français mérite une attention particulière. Ancien membre du Club Cheval, Panteros666 a sorti cette année “Eugenix”, un morceau rempli de puissance. Titre progressif aux orientations d’abord Tech House puis Bass House, les 2 genres se mélangent et amènent un drop vêtu d’une basse profonde et soignée. A ajouter sans plus tarder dans vos playlists de soirées !

Prospa – WANT NEED LOVE

Comme une envie de rassembler, de s’aimer et de se retrouver une fois pour toute. ‘WANT NEED LOVE’ de Prospa est un véritable hymne dans toute sa splendeur. Sorti au moment de la réouverture des évènements outre-Manche, ce titre est comme un signe du destin. Porté par un vocal évocateur, simple, clair et ultra puissant, une énergie absolument incroyable se dégage de ce morceau. La recette est déjà bien connue pour le duo de Britannique (cc « Ecstasy ») mais pour le coup Guiorgi et Harvey se sont surpassés. Cette ambiance rave est parfaitement retranscrite à travers une progression constante tout au long du morceau. On payerait cher pour vivre ce son en live.

Ferry Corsten & Ruben de Ronde – Bloodstream

Producteur de légende de la scène Trance depuis la fin des années 90, Ferry Corsten est rejoint par le co-host d’ASOT et figure de la scène progressive-Trance, Ruben De Ronde. Une combinaison absolument gagnante pour les deux compères hollandais qui finiront #2 des tracks les plus aimés par les auditeurs d’ASOT cette année. Ce résultat est justifié par une production moderne et intemporel, une hybridation de Trance, de Melodic House et d’inspirations oldschool 80’s absolument convaincante. Porté par un vocal masculin non crédité mais dans la veine de Rufus Du Sol, le duo éphémère amène un groove très nu-disco 80’s tout en restant dans une esthétique progressive house et Trancy. Le break dévoile une belle mélodie plucky trance, dans la lignée des productions qui se sont faites cette année, tout en ne sombrant pas dans l’esthétique « Future Rave ». Tout en restant dynamique, l’ambiance chill et mélodique est prenante. On ferme les yeux et on se laisse complètement aller.

Culture Shock – Rise

Grand copain de Dimension depuis des années, Culture Shock est devenu petit à petit l’une des références de la Drum & Bass mainstream. Habitué à nous sortir quelques hymnes chaque année, ‘Rise’ en fait clairement partie tant le titre se démarque des autres track DnB de l’année. Avec son vocal qui restera en tête et cette incroyable mélodie, ‘Rise’ nous aura énormément marqués. Bourré d’émotion, Culture Shock sait encore créer des atmosphères uniques qui nous donnent juste envie de bourrer le bouton replay. Cette petite pépite est très certainement d’une des meilleures musiques de Drum de l’année. On valide et on écoute en boucle depuis sa sortie !

Myst – Goodbye

Difficile de choisir un autre titre aussi symbolique que celle-ci pour le Hardstyle. Myst est l’un des producteurs les plus talentueux de sa génération et aura révolutionné le Hardstyle avec ses mélodies. Le voir prendre sa retraite de la musique fut un choc pour bon nombre d’entre nous et c’est pour ça que ‘Goodbye’ est très certainement LA musique pour parler de l’année 2021 en Hardstyle. ‘Goodbye’ possède une atmosphère unique que seul Myst sait nous délivrer. Avec sa mélodie juste divine, le titre sait être mélancolique d’une époque que l’on regrette déjà. Myst était un monument dans le petit monde de la hard music, et nous saurons se souvenir de lui !

IMANU & HYPRESSION – Buried

Quand les protégés respectifs de Noisia et Jauz unissent leurs forces, les étincelles sont garanties. Parmi nos talents scrutés à la loupe, on vous avait prédit une grosse année 2021 pour IMANU et on peut en toute humilité constater qu’on ne s’est pas trompé. Jeune figure de proue d’un mouvement de producteurs capables de bouleverser les codes Drum & Bass, celui qui officiait précédemment sous le nom Signal a sévi avec constance et pertinence, enchaînant des productions brutales et audacieuses. On le retrouve ici en collaboration avec le mésestimé HYPRESSION, autre valeur montante, cette fois de la scène Bass House. Signé sur le label de Zeds Dead, “Buried” est un bijou torturé dans une hybride entre structure House et sound design Drum & Bass, un mélange des genres peu orthodoxe qui marche pourtant ici à merveille.

Rüfüs du Sol – I Don’t Wanna Leave

2021 rime avec la sortie du 4ème album de Rüfüs du Sol, après le sublime « Solace » sorti en 2018. Si nous trépignions d’impatience à l’idée d’écouter de nouveaux morceaux de l’hypnotique groupe australien, il faut avouer que nous n’avons pas été déçus. Dans son ensemble, « Surrender » est un excellent album d’alternative dance, dans lequel un titre a sorti son épingle du jeu selon nous : « I Don’t Wanna Leave ». Ce petit bijou nous emporte dans une composition Progressive très mélodique, presque ensorcelante, qui saura vous bercer pendant ces quelques instants.

Le team Guettapen