Le point sur les concerts-tests en France : OK pour Paris et Montpellier… mais pas Marseille

Alors que les « concerts-tests » ont eu lieu chez nos voisins européens depuis plusieurs semaines maintenant (à Barcelone et aux Pays-Bas notamment), on attend toujours les premières expérimentations chez nous. Reporté à moult reprises, le concert test à Marseille n’aura lui finalement pas lieu, c’est ce que rapporte le journal La Provence. Prévu pour la fin mai-début juin, l’expérience n’a pas obtenu son « certificat de passage » de la part des Ministères de la Culture et de la Santé, bien que de l’autre côté elle ait été validée par les scientifiques.

Le groupe IAM devait s’y produire devant plus de 1 000 étudiants au Dôme de Marseille avec un protocole sanitaire légèrement différent du concert test de Paris, qui lui est maintenu. Piloté par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), sa particularité était d’être assis, sans test Covid à l’entrée pour ainsi mesurer les risques de contagion. En comparaison, le concert test Parisien lui imposera tests à partir de 72 heures avant l’évènement (test négatif exigé), le jour même et sept jours après.

La singularité du projet marseillais était donc de proposer une expérience plus proche de la « vie réelle », non testés avant, sans comoborbités (des étudiants d’Aix-Marseille) pour diminuer les risques, mais en les protégeant dans une salle aérée ainsi qu’avec les habituels masques et gels hydroalcooliques. Les participants auraient été testés après, pour évaluer la contagion éventuelle. Deux expériences différentes qu’il aurait été intéressant de combiner donc.

Le projet de Marseille est également intéressant sur le plan scientifique mais n’a pas été retenu en raison de risques liés aux protocoles sanitaires proposés

A exposé ce mercredi Roselyne Bachelot en audition devant la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat.

En plus du concert dans la capitale, le gouvernement a également autorisé un projet dans la ville de Montpellier et plus précisément dans le club de rock ‘Secret Place’. Selon France 3 Occitanie, ces concerts-tests auront lieu les 5 et 6 juin avec 215 personnes. Un test salivaire sera alors nécessaire en plus du port du masque avec gel et bar uniquement à l’extérieur.

Enfin, pour revenir au concert expérimental de Paris du 29 Mai accueillant Indochine à l’Accor Arena, les inscriptions sont ouvertes juste ici ! L’expérience n’est ouverte qu’aux personnes résidant en Île de France. Dans le cadre de cette expérimentation promue par l’AP-HP, un protocole sanitaire strict sera mis en place pour une maîtrise et une réduction des risques, lors de ce rassemblement sans distanciation physique : port du masque chirurgical (remis à l’entrée), mise à disposition de solution hydroalcoolique, test négatif réalisé au maximum 3 jours avant, pas de bars, ni de restauration, test des équipes et artistes, test des équipes de production et artistes.

Ruben
Responsable House / Progressive House