Bob Sinclar pousse un coup de gueule et réclame plus de visibilité pour le milieu des DJs

Sandrine Gomez

Le DJ et producteur français Bob Sinclar en a marre du manque de visibilité pour le monde de la nuit et en particulier celui des DJs. C’est notamment ce que l’artiste a clamé haut et fort sur le plateau de Non Stop People. Il regrette notamment d’être souvent invité pour débattre sur les Raves Parties et la drogue et non pour parler en tant qu’artiste d’un milieu en souffrance et en manque de reconnaissance.

Nous sommes oubliés. […] Le nom DJ, l’artiste DJ n’existe plus, comme si on faisait partie d’une autre planète. La fête c’est mal, c’est l’alcool, c’est la drogue.

Bob Sinclar sur le plateau de Non Stop People

Bob Sinclar dénonce ainsi un milieu largement oublié. Le DJ en profite d’ailleurs pour apporter son soutien à Laurent Garnier en début d’interview qui avait écrit une lettre à Roselyne Bachelot, ministre de la Culture à ce sujet justement en octobre dernier (voir notre article ici).

Enfin, l’artiste confie avoir besoin de retrouver la scène et le public. Faire des livestreams et autres posts sur les réseaux sociaux ça occupe un moment mais ça ne remplace pas l’ambiance d’un club ou d’un festival. Contrairement à certains artistes qui indiquent vouloir jouer dans la rue si la situation perdure, Bon Sinclar, lui, reste ferme sur le respect des directives gouvernementales.

Enfin, pour dénoncer son ennui, l’artiste a publié récemment une courte vidéo où il chante sur l’air de Je suis venu te dire de Serge Gainsbourg. Les paroles ont cependant été modifiées pour porter un message fort : « JE M’EMMERDE  » !

T.P.
Responsable Evénementiel