Le Boom Festival tient à rassurer ses festivaliers sur la tenue de son édition 2021

Véritable entité et expérience spirituel dédié à la musique électronique (plutôt orienté vers la trance) et à aux images psychédéliques, le Boom Festival s’exprime sur la tenue de son édition 2021. Compte tenue du pic épidémique que traverse le Portugal actuellement, bon nombre de festivaliers s’interrogent sur l’été 2021 approchant à grand pas et la tenue des événements culturels. Le problème étant : Comment assurer la sécurité des festivaliers en pleine crise épidémique ?

Gouveia e Melo, le vice-amiral en charge du plan de vaccination explique dans une interview pour le chaîne de TV portugaise TVI 24 qu’il sera « très peu probable que l’été 2021 soit normal sans immunité collective ». Il ajouta « nous pourrons alors peut-être légèrement assouplir les restrictions, mais les précautions elles, resteront en place ». L’avenir étant encore flou et incertain, le gouvernement portugais se veut plutôt claire sur la question.

Les organisateurs du festival ont donc voulu rassurer ses futurs festivaliers à travers un long communiqué expliquant qu’ils déploraient les mesures nécessaires pour assurer la tenue de celui-ci. De nombreuses associations ont donc proposé au gouvernement portugais le concept de ‘bulle sanitaire‘.

La bulle sanitaire, c’est 0 distanciation physique, pas de masque mais uniquement un test PCR négatif demandé à l’entrée du festival. La vaccination elle ne serait pas l’élément principal mais permettra évidemment l’accès au festival. Les organisateurs insistent bien sur le fait que sans l’accord des conditions citées précédemment le festival ne pourra alors être maintenu.

« Vous vous imaginez danser aux scènes Dance Temple, Alchemy Circle ou encore à la Sacred Fire au milieu d’une foule avec un masque ? Impossible ! »

Les organisateurs n’ont pas encore reçu de réponse favorable à leur proposition mais se dit être prêt pour toutes les éventualités. La construction des structures pour le festival doivent être possible à partir du 1er avril.

Ruben
Responsable Progressive House