Spotify développe un algorithme permettant d’écouter ses utilisateurs

La firme suédoise, leader du marché du streaming musical payant, a annoncé une innovation qui divise. Et pour cause, leur nouvelle idée est très préoccupante. Vous écoutez Spotify ? Au tour de Spotify de vous écouter ! En effet, leur équipe Recherche & Développement a annoncé la nouvelle via une interview accordée à la BBC au sujet de leur intention d’implémenter une fonctionnalité d’écoute au travers du microphone (du téléphone ou du PC) afin de capter le son de l’environnement de l’utilisateur dans le but concevoir des playlists intelligentes, qui s’adaptent à l’humeur perçue de son client. En d’autres termes, si l’algorithme détecte de la tristesse, que votre historique d’écoute regorge d’Electro émotionnel, il proposera du Slander. Même cheminement si vous êtes énervé et fan de Hard, il vous sera proposé une playlist Radical Redemption …

Illustration from Spotify's patent
Schéma expliquant le principe de l’algorithme d’écoute (1)
Illustration from Spotify's patent
Schéma expliquant le principe de l’algorithme d’écoute (2)

Les schémas ci-dessus expliquent comment la firme compte utiliser les données d’entrées de nos appareils (l’audio du microphone, vos gouts musicaux, les gouts musicaux de vos proches, votre historique d’écoute, …) et les utiliser pour générer une playlist personnalisée selon votre humeur de moment.

Si cette proposition semble séduisante, elle n’est pas exempt pour autant du débat concernant l’utilisation des données personnelles des utilisateurs et leur consentement à une telle exploitation de leurs informations. A l’instar des enceintes connectées Google Home et Alexa, le développement de ces systèmes intrusifs vont plus vite que les lois le régissant; c’est donc aux utilisateurs d’être extrêmement vigilants quant aux futurs mises à jour de l’application et de leur politique de confidentialité. Les questions à se poser resteront les mêmes que n’importe quel autre service concerné par le RGPD : Comment mes données sont utilisées ? Où sont-elles stockées ? Qui y aura accès ? Suis-je consentant ? Si je ne le suis pas, le service m’est-il fermé ? … Bien entendu, l’entreprise se défend avec les éléments de langages habituels sur la priorité de la sécurisation des données de ses clients, mais qu’en sera-t-il vraiment … ? Poke, La Quadrature Du Net …

Source : BBC

Scorch
Responsable Techno & Production