Release: Pendulum, retour des rois de la Drum’n’Bass

En 2010 s’achevait l’aventure du groupe Pendulum avec le 3ème album « Immersion ».
Couronné de succès, rempli de hits comme « The Island », « Watercolour » ou encore « Witchcraft », l’album s’est hissé au sommet des charts anglais dès sa sortie.

Au sommet de la gloire mais lassé par la scène DnB et face à la difficulté technique et financière pour le groupe de pouvoir partir en tournée, Rob Swire siffle la fin de la partie, et annonce une pause indéfinie. Peu de temps après se lance l’aventure Knife Party, qui donnera naissance à des titres cultes, qu’on a même plus besoin de mentionner.

« Encoder », le dernier morceau du 3ème opus, s’achevait avec le son d’un homme en train de se noyer, et « Driver » démarre là ou s’est arreté l’aventure; un homme sortant la tête de l’eau, prenant une grande inspiration. « Driver » c’est du Pendulum pur et dur, de la Drum’n’Bass bruyante, aux basses sales, grinçantes, et aux subs plus profonds que l’antre de Belzébuth, jouissif !

« Nothing For Free » renoue avec les penchants plus mainstreams du groupe, façon « Immersion ». D’abord une démo pour Knife Party, le titre s’est vu retravaillé pour devenir l’un des leads singles de ce nouvel opus. On retrouve enfin Rob Swire au chant, sur une rythmique plus lente, toujours aussi lourde face à une avalanche de synthés.

Que dire de plus? Après 10 ans de silence, quel plaisir de retrouver les australiens ! On va faire les difficiles et se dire qu’on voulait peut-être quelque chose de plus innovant pour ce retour, mais on fait confiance au groupe pour nous surprendre!

Sabotage
Directeur artistique et responsable Hardstyle