Album Release : Baauer livre un album de folie avec ‘Planet’s Mad’

Le très attendu second album de Baauer est finalement sorti ce vendredi 19 Juin. Initialement prévu le 5 juin, l’américain a fait le choix de repousser la date de sortie suite au mouvement Black Lives Matter, estimant que le climat n’était pas favorable pour promouvoir sa création et afin d’apporter son soutien à la lutte. En retard pour la bonne cause donc, le New Yorkais présente un second opus savoureux alors que les titres sortis en ce début d’année ne présageaient déjà que du bon.

Tandis qu’on avait laissé Harrison Rodrigues sur un franc succès pour son debut album « Aa », ce dernier semble se détacher en 2019 de son image de collaborateur Hip-Hop (Jay-Z, Missy Elliot, Skepta ou encore M.I.A, Pusha-T et Future sur Aa). Le producteur révélé au grand public par le célèbre « Harlem Shake » désormais double platine délivre ici un album bien plus conceptuel avec le britannique Bipolar Sunshine comme unique featuring.

Pleinement ancré dans le thème de la culture numérique, « Planet’s Mad » est pensé autour d’une intrigue cinématographique dans laquelle un nouveau monde apparaît en orbite autour de la Terre.  Ne sachant que faire, d’étranges groupes se forment pour vénérer la planète, tandis que d’autres se mobilisent pour la détruire. Les gens qui redeviennent fous sur Terre agissent comme une métaphore des médias sociaux, où les stans se battent contre les critiques alors que les morceaux deviennent viraux. Véritable voyage au travers d’innombrables micro-genres et autres ambiances expérimentales, Baauer fait ici le choix de l’originalité dans les sonorités, le sound design et le style des morceaux. Avec cette oeuvre aussi déroutante que fascinante, le natif de Philadelphie ose ce que beaucoup ne semblent pas capable de faire en faisant le choix de ne pas se reposer sur ses acquis et ses succès passés.

Co-réalisé par Baauer lui-même aux côtés de Dominic Flannigan et animé par le studio Actual Objects de Rick Farin, l’album dispose de son propre film de 40 minutes.

Véritable bombe organique dotée de morceaux toujours puissant dont les éléments viennent tour à tour vous titiller dans une stéréo habillement utilisée, Planet’s Mad est un voyage dans des mondes lointains aussi fous que délirants. Les titres s’enchaînent sans détoner avec les précédents, les styles sont parfois assez éloignés les uns des autres mais liés avec un dénominateur commun : des sonorités originales et recherchées. Baauer puise ici sa force dans les musiques du monde comme la Jungle Terror sait le faire. On y retrouve également des influences Trap, Big Beat, Techno voir même IDM. C’est ce qui fait toute la puissance de l’album, savoir tirer le bon dans chacun de ces styles tout en rendant l’ensemble cohérent, lucide et clair. Mention spéciale pour des titres comme « REACHUPDONTSTOP », « HOT 44 » ou encore « AETHER » qui sont des pièces maîtresses parmi toutes les pépites de cet album.

Avec ce second album, l’artiste d’origine Portugaise et cadre du label LuckyMe réussit clairement à nous emmener dans son univers, composé de planètes aux styles différents pour ne former qu’un tout. Un voyage sensoriel et organique, inspiré tout en restant original. Des planètes enclin à la folie, qui nous ramène ironiquement à celle de notre monde.

Will
Responsable Bass & Trap Music