Après 4 ans de silence, Pryda renaît avec « The Return / Of Me »

On avait vite fait parler du retour du roi de la Progressive House lors du teaser de ce dernier lors du reveal de « The Return » qui s’est ensuite trouver être un EP avec la venue de « Of Me » pour renaître 4 ans après la dernière sortie estampillé Pryda. Outre le choix des noms des morceaux qui font rouler des yeux, sans grande créativité (on est habitués …), disons que c’est un EP qui se révèle être « ok » pour Eric Prydz. Ce n’est clairement pas du grand Pryda mélodique, on est très loin de « Illusions », « Mirage » ou « Melo », mais on va aller chercher l’efficacité et la puissance avec « The Return » d’un côté et le voyage, la balade avec « Of Me ». Il est à noter également qu’outre les compilations PR(10)DA et PR(15)DA, « The Return / Of Me » ne bénéficiera pas de sorties vinyles, une première.

« The Return » (aka Pryda – Wolly) semble être une bonne description de la direction artistique de Pryda 2023 : des drops avec très peu d’éléments mélodiques, full kick-bass et des breaks qui contiennent tout l’intérêt musical du morceau. Il s’agit également d’une track très brute de décoffrage; en effet, il y a très peu de pistes identifiables, très peu de FXs, de bruits entre les transitions, les snares juste avant le second drop arrivent direct sans fondu, drop qui délivre tous les éléments du drop sans réel construction progressive… bref c’est pour du live, pour du DJ set.

« Of Me » (aka Pryda – HOLO UMF 2023 ID 01) est, à notre avis, ce qui a émergé des restes de Pryda – Discovery. Track qui devait être un banger de closing succédant à « Opus », ayant fait pas mal de shows HOLO, dont le dernier fût HOLO ADE 2022 mais plus rien depuis, comme abandonné. Mais l’idée était là : un simple duo basse-arpège. On a alors un pattern qui ne bouge pas sur les drops et qui se développe plus en détails sur le break principal du morceau, qui donne un côté mignon et épique à la fois. Ca reste vraiment très simple pour du Pryda, mais c’est une bonne face B avec une intention old-school de balade Progressive House.

En conclusion, c’est un redémarrage en douceur pour le projet Pryda. On n’a pas les bangers du siècle mais on a un retour du projet qui promet pour la suite, car dans la bonne grosse vingtaine d’IDs qu’il nous a fait depuis 2021, lors de sa prise post-COVID, il y aura d’autres releases à venir avant les compilations PR(XX)DA tous les 5 ans, en plus de son nouveau projet The Indicators. L’indice ? l’artwork. La façon dont est designée la pochette laisse supposer que l’image est au moins découpée en deux. Alors la prochaine sortie qui comblera cette pochette sera un autre EP ? Ou l’annonce d’un album, plus de 10 ans après « Eric Prydz Presents Pryda » ?

Beatport