Que retenir de la programmation 2022 de l’Ultra Miami ?

Ultra Miami, Bayfront Park, deux noms longtemps indissociables mais qui n’ont plus été réunis depuis 2018. C’est en effet lors de la fameuse année du retour de la Swedish House Mafia sur scène que l’Ultra Miami a fait sa dernière apparition dans son lieu iconique, au milieu des buildings du centre ville de la cité floridienne. Depuis, un déménagement en 2019 à Viriginia Key suite à des plaintes du voisinage. Puis un retour annoncé à Bayfront Park après un nouvel accord annoncé avec la ville. Puis les reports successifs des éditions 2020 et 2021 pour les raisons que vous connaissez tous… 2022 enfin la bonne année ? De notre côté on y croit fort, les festivals aux Etats-Unis étant bien relancés depuis plus de 6 mois maintenant. Le festival vient en tout cas d’annoncer la dernière phase de son line up et la programmation est maintenant (presque) complète. Qu’en retenir ?

Les Headliners 2022
Les supports 2022

Hardwell en guest surprise ?

LE point qui reste en suspens, c’est évidemment ce mystérieux nom encore flouté, coincé entre Gareth Emery et Illenium. Censé assuré le closing du festival le dernier jour sur la Mainstage, cet artiste a été annoncé par le festival comme ‘l’un des artistes les plus iconiques de l’histoire de la musique électronique‘. Pour toute personne connaissant un minimum son alphabet, cette description annonce donc clairement un grand retour de Hardwell sur scène. Tout autre artiste serait étonnant face à la description avancée par le festival. Après le grand retour de la Swedish House Mafia en 2018, ce serait en tout cas un nouveau très gros coup de la part d’Ultra.

D’autres noms pourraient matcher. On pense à Hi-Lo, Gesaffelstein par exemple. Mais aucun n’a l’aura que peut avoir Hardwell dans l’histoire récente de la Dance Music. Si c’est bien le grand retour du néerlandais qui s’annonce après plusieurs années de pause, on est en tout cas très curieux de voir ce qu’il aura à proposer. Reviendrait-il simplement avec un set pour les nostalgiques ? Avec un tout nouveau style ? Ou alors pour remettre la Big Room sur le devant de la scène ?

Le Hardstyle débarque pour de bon

C’est LA grosse nouveauté de 2022 pour l’Ultra Miami. Le festival rattrape enfin un gros retard qu’il avait sur les autres plus gros festivals electro de la planète en faisant enfin de la place dans sa programmation pour une scène entière dédiée au Hardstyle. Et c’est Coone et son label Dirty Workz qui auront les honneurs de représenter le genre pour la première fois dans l’enceinte de Bayfront Park. Le belge sera évidemment présent pour l’événement, mais il ramène également avec lui comme les Da Tweekaz et Sub Zero Project.

Alors que le principal concurrent de l’Ultra outre-Atlantique, l’EDC Las Vegas, propose déjà depuis plusieurs années une scène Hardstyle, il est clair qu’il y avait un vivier à explorer pour Ultra dans cette direction. En espérant que ce ne soit pas qu’un one shot et que cela va régulariser la présence à Ultra systématique d’au moins une scène dédiée au Hardstyle, qui tient une part importante dans la culture électronique.

Une scène Resistance mixant ancienne et nouvelle génération

C’est une habitude depuis plusieurs années maintenant, l’Ultra Miami proposera une grosse scène « Resistance » pour les amateurs de Techno et Tech House. « Dirigée » une nouvelle fois de main de maître par le patron Carl Cox qui proposera un mystérieux « hybrid live », la programmation mixe admirablement les derniers gros talents en vue de la scène et les plus anciens tauliers. Au milieu des tauliers comme Adam Beyer, Joseph Capriati, Dubfire, Sasha ou John Digweed, on retrouve en effet avec plaisir des Solardo, Dom Dolla, John Summit, Anna, Amelie Lens ou encore CamelPhat.

Avec en plus des expériences « Live » annoncées pour Reinier Zonneveld et Giorgia Angiuli, la programmation Resistance s’annonce vraiment savoureuse sous l’enceinte de la massive Megastructure. On note également avec plaisir l’arrivée pour la première fois d’une scène FCKNG SERIOUS pour le label de Boris Brejcha.

Toujours plus loin dans la mode des back 2 back

Depuis quelques années maintenant, et ce n’est pas pour nous déplaire, la plupart des gros festivals s’essaient à proposer des back 2 back inédits, ou rares, pour proposer de nouvelles expériences aux festivaliers. L’EDC Las Vegas ou le Hard Summer aux Etats-Unis notamment, s’en sont fait une spécialité. Tomorrowland avait commencé timidement à s’y mettre pour 2020 avec un alléchant Tchami b2b Oliver Heldens qui ne s’est malheureusement finalement pas fait. Côté Ultra Miami, c’est en général sur la scène Resistance qu’on en trouvait en majorité, allant même parfois jusqu’à des b3b.

Pour 2022, c’es Technasia, Hector et Carlo Lio qui assureront le b3b. Côté b2b, les plus alléchants sont probablement les inédits Vintage Culture b2b Claptone et Jauz b2b NGHTMRE. Pour ces derniers, ils sont habitués des b2b et cette association devait déjà se faire en 2020, aussi bien à Miami qu’à Tomorrowland. Sur le reste de la programmation, on note aussi l’explosif duo « GHOSTRYDR », aka Ghastly b2b JOYRYDE, mais aussi 4B / SayMyName, Mija / GG Magree, Christian Smith / Cristian Varela. Petits regrets sur les Matisse & Sadko b2b DubVision et Thomas Gold b2b Deniz Koyu prévus en 2020 qui ont disparu.

Une live stage consistante… sans égaler 2020

On ne peut pas s’empêcher de regarder avec nostalgie la programmation prévue pour l’édition 2020 qui n’a jamais eu lieu, et il y plusieurs autres points importants qui ont disparu. On pense par exemple à Eric Prydz et Above & Beyond qui étaient prévus mainstage. Mais aussi à la touche appréciable de Drum’n’Bass qui était présente. Mais c’est surtout la Live Stage de folie qui va nous manquer. Entre le show Laserface de Gareth Emery, la scène Orbit de Zedd, les présences de Flume, Boys Noize, Gesaffelstein et Gryffin, la Live Stage était vraiment incroyable.

Il y aura tout de même largement de quoi faire cette année avec évidemment notre petit frenchie Madeon. Mais aussi un tout nouveau show « Analog » de Gareth Emery, où il présentera son nouvel album avec de vrais instruments en live. Les amateurs de Bass auront droit au show « Voyd » de Svdden Death. Enfin, on retrouvera également Pendulum, SLANDER et Oliver Tree. De quoi bien se régaler donc !