3LAU a vendu son album en cryptomonnaie pour une valeur de 11 millions de dollars

C’est l’actualité qui secoue le monde de la musique, notamment électronique. Si vous êtes actifs sur des réseaux comme Twitter, vous avez probablement observé bon nombre d’artistes semblent n’avoir que ce mot à la bouche : NFT.

De quoi parlent-ils? D’une nouvelle vague économique autour de la crypto monnaie. Les NFT, Non-fungible tokens traduisible par jetons non fongibles. Ces jetons sont basés sur une blockchain. Ils sont donc infalsifiables, ineffaçables et non reproductibles, ce qui leur confère leur propre valeur. À l’inverse d’une unité comme le Bitcoin cependant, ils ne peuvent pas être interchangés. Chaque token est unique (non fongible). Cette démarche offre la possibilité aux détenteurs d’être les uniques possesseurs des droits qu’ils acquièrent sur une œuvre digitale, qu’il s’agisse d’une image, une animation ou une vidéo.

https://twitter.com/3LAU/status/1365135417196961795

Ainsi, à l’instar d’un tableau ou d’un vinyle physique, l’œuvre pourra être accessible et recopiable mais seul l’acquéreur disposera d’une preuve lui conférent la certification qu’il dispose du fichier original.

Ce nouveau marché, lancé en 2017 se base donc autour d’une valeur assez conceptuelle, que certains artistes considèrent d’ailleurs comme une bulle. D’autres n’ont pas hésité à participer à ce système nouveau, transparent, qui a pour caractéristique de pouvoir s’affranchir de labels et ainsi d’offrir de nouvelles opportunités économiques pour des artistes indépendants étant jusqu’ici les perdants d’une industrie particulièrement déséquilibrée.

Parmi eux, 3LAU a vendu le 26 février dernier son album « Ultraviolet » (sorti en 2018) en 33 NFT uniques. Le résultat de la vente? Plus de 11 millions de dollars en Ethereum. L’américain qui a toujours partagé son intérêt pour l’entreprenariat, la finance et les crossover entre art et philanthropie, apparait sans surprises parmi les leaders de ce mouvement qui souhaite révolutionner l’industrie de la musique.

Le NFT le plus cher de la vente de 3LAU comprenait par exemple l’accès à un titre personnalisé, un accès à de la musique inédite sur son site Web, des illustrations personnalisées basées sur sa musique et de nouvelles versions des 11 tracks originales d’Ultraviolet.

AGZ
Responsable recherche et développement