News : The Chainsmokers au coeur de la polémique à la suite d’un show sans distanciation sociale

Alors que l’industrie est à l’agonie, que les livestreams, soirées privées et rave illégales se multiplient, certains organisateurs essayent de trouver des alternatives pour permettre au public de retrouver leurs artistes favoris. Une des ces alternatives, devenue monnaie courante en Allemagne, est le drive-in show.

Le concept est simple : vous venez sur le lieu du concert avec votre voiture, vous restez dans l’habitacle, et le son est retransmis sur votre radio ainsi que dans les enceintes du lieu du show.

Ce weekend, les organisateurs In the Know Experiences & Invisible Noise comptaient faire de même avec un événement caritatif dans les Hamptons (les places allant de $1,250 à $25,000) ayant pour tête d’affiche les Chainsmokers, mais aussi le CEO de Goldman Sachs David Solomon en opening. Sur le papier, un protocole sanitaire strict : prise de température, du gel pour tout le monde, groupes confinés dans les voitures, des places de parking espacés, de même pour les toilettes avec masque obligatoire. Bilan: 3000 personnes, 600 voitures, et une grosse somme récoltée.

Problème : aucun respect du protocole, d’après les images largement relayées sur les réseaux sociaux, notamment par le gouverneur Andrew Cuomo, révolté, dont l’état fut l’un des nombreux épicentres de l’épidémie.

Le site TMZ a d’ailleurs largement diffusé l’information, reprise ensuite par l’essentiel de la presse, créant un bad buzz de grande ampleur, de nombreux artistes dénonçant l’irresponsabilité du groupe en pleine pandémie, malgré le caractère caritatif de l’événement.

Albert Maloof, ex-directeur de la communication du groupe Ultra

Un problème ne venant jamais seul, après la diffusion des vidéos, le département de la santé de New York a enclenché une procédure d’investigation pour éclaircir les conditions du concert… à suivre donc.

Sabotage
Directeur artistique et responsable Hardstyle