Drumcode investit le Phantom pour une date parisienne exceptionnelle fin juin

La capitale résonnera au son de la Techno, le vendredi 23 juin. Mais pas n’importe laquelle : celle de Drumcode, label fondé par le suédois Adam Beyer. S’il n’est pas rare de croiser les artistes du label séparément à Paris, les rassembler sous l’unique bannière Drumcode donne un petit côté festival à la soirée ce qui n’est pas pour nous déplaire. Focus sur cette soirée au Phantom Paris qui s’annonce exceptionnelle !

A-t-on encore besoin de présenter le patron de Drumcode ? Adam Beyer a une carrière longue comme le bras, et celle-ci se charge de parler pour lui. Créé en 1996, l’imprint suédoise n’a cessé de se développer. En date, l’actualité d’Adam Beyer a surtout été de fêter les 27 ans de son label. Il a également récemment joué à la Yuma Tent de Coachella, à Time Warp en Allemagne ou encore avec Eric Prydz (passé par le Phantom le week-end dernier) sous son alias Cirez D, pour un set ABCD à la scène Résistance de l’Ultra Music Festival.

Côté releases, le suédois s’est récemment démarqué avec la sortie de Simulator, sa dernière collaboration avec le légendaire Green Velvet. Vous l’avez donc compris : c’est un DJ de taille qui débarque au Phantom le 23 juin prochain. Et on peut vous le confirmer : son dernier set à Extrema, le weekend dernier, augure du meilleur pour Paris !

Cependant, Adam Beyer ne vient pas seul. Dans ses valises débarquent Chris Avantgarde (habitué du label et récemment vu en compagnie d’Anyma sur Eternity et Consciousness) ainsi que Rebūke (l’une des sensations du label, dont les productions sont inspirées par la Rave UK des années 90). Enfin, les sonorités d’Anna Reusch compléteront ce plateau Techno de haute voltige.

Nous vous recommandons fortement d’aller faire un tour du côté du Phantom Paris fin juin. Entre la scénographie démente du lieu, et les DJs remontés comme des coucous à l’idée de distribuer bangers sur bangers, la soirée promet d’être mémorable. Prenez vos places dès que possible !

Grooves endiablés et douceur mélodique rythment mes journées. Je passe également des disques avec l'équipe après les 39h.