Jean-Michel Jarre annonce la sortie de son nouvel album, inspiré de la forêt amazonienne

Les légendes ne meurent jamais. Mieux encore, elles continuent d’inspirer les générations actuelles. Tout en se diversifiant elles-mêmes. Jean-Michel Jarre, 72 ans révolus, obéit à ce constat. Après son extraordinaire live à Notre-Dame de Paris en 2020 ainsi qu’un album en 2018 (Equinoxe Infinity), le prolifique producteur français a annoncé la sortie de son nouvel album, intitulé Amazonia

En effet, cet album a été composé en vue d’une future exposition de Sebastiaō Salgado à la Philharmonie de Paris. Sa sortie se juxtaposera avec le lancement de l’expo, le 7 avril 2021 (en streaming). Pour le physique, il faudra attendre le 9 avril.

Pour le réaliser, le français s’est inspiré du travail du photographe brésilien. Il s’agit donc plus d’une bande-originale spécialement composée que d’un opus ex-nihilo. Mais Jean-Michel Jarre a refusé lors de la conception de cet opus tout travail anthropologique. Exit la musique accompagnatrice donc. Le producteur s’est amusé avec des outils musicaux différents, auxquels il a adjoint des sons naturels rappelant l’Amazonie. L’intéressé l’affirme :

J’ai approché l’Amazone avec respect, dans une approche poétique et impressionniste. J’ai choisi les vocaux et sons dans leur dimension d’évocation, plutôt que d’essayer d’être fidèle à un seul groupe ethnique. Il me semblait intéressant de fantasmer la forêt. Elle est porteuse d’un imaginaire fort aussi bien pour les Occidentaux que les Amérindiens.

Cette musique évoque aussi une forme de nomadisme, comme si le son apparaissait et disparaissait durant une migration. Il était nécessaire de revenir aux principes de l’orchestration des sons de la nature, de travailler avec des sons qui se suivent de manière aléatoire, mais qui peuvent composer une harmonie ou une dissonance. Et comme n’importe quelle symphonie, ce projet a des moments clarté ou de tension.

Jean-Michel Jarre

On peut dès lors s’attendre à un travail de fond exceptionnel en termes de musicalité et d’empreinte. À bien sûr accompagner de la visite de l’expo, que l’on vous recommande chaudement !

Amine
Responsable Tech House. Aficionado de grooves endiablés et de douceur mélodique. DJ à mes heures perdues, un set ou stream tourne toujours pendant ma journée.