Dillon Francis revient avec « Happy Machine », son nouvel album

Annoncé comme terminé au début de mois d’août, le producteur américain a dévoilé son troisième album studio, le jour de son anniversaire. Il y avait beaucoup de questions à son sujet : le nombre et la longueur des nouveaux morceaux, le registre choisi ou encore, le nombre de morceaux déjà dévoilés qui seront intégrés dedans. Malheureusement, on vous arrête tout de suite : les nouvelles ne sont pas bonnes, et nous en sommes les premiers déçus…

« Happy Machine » comporte seulement 8 morceaux, dont 3 déjà sortis : « Reaching Out », « Love Me Better » et « Unconditional ». Première déception déjà envers ce recueil de titres, envers lequel nous avions beaucoup d’attentes. Beaucoup de teasing sur les réseaux sociaux, pour annoncer seulement 8 morceaux, c’est relativement faible. Cela dit, s’ils avaient une durée notable, ce point aurait été compensé, mais ça n’est pas le cas. Aucun ne dépasse les 2 minutes et 40 secondes, impliquant que l’album complet dure environ 20 minutes. Nous sommes sans doute d’accord pour dire que oui, c’est assez court pour un album (à titre de comparaison, son EP « Magic is Real » dure plus longtemps que « Happy Machine »).

De plus, même si ses productions tournées latino ont bien fonctionné, nous avons espéré un retour vers ses origines. C’est également une déception sur ce point, étant donné que tous les morceaux sont axés pop. Aucun ne sort réellement du lot, c’est globalement le même esprit qui est utilisé dans chaque titre. Alors oui, on ne pourra pas reprocher au fait que les titres présents dans « Happy Machine » ont bien leur place ici car une ambiance joyeuse, une ambiance de fête se dégage de chacun des titres. Tout ces morceaux sont appréciables, et fonctionneront sans aucun doute. Mais on recherche encore l’essence même de Dillon Francis dans cet opus…

Streaming / Download